Il est à peu près onze heures lorsque le député-maire de Sarcelles, François Pupponi inaugure officiellement le premier centre But en Or d’Ile-de-France. Concrètement il s’agit de trois terrains de foot synthétiques. Le grand terrain a des dimensions de foot salle et les deux autres terrains sont plus petits. De nombreux habitants du quartier des Rosiers sont présents, de même qu’Abdellah Kachouri, vice-président de la région Ile-de-France. Cet événement est le résultat d’un travail qui a commencé il y a deux ans.

La Fondation BNP Paribas et Auchan semblent présents dans la continuité. En effet, même s’il s’agit du premier projet de Sport dans la Ville en Ile-de-France, dans la région Rhône-Alpes, ces deux partenaires apportent déjà leur soutien depuis des années aux différents programmes. Eric Fièvre, directeur d’Auchan Sarcelles, est fier du résultat : « C’est une réussite. J’ai un certain nombre d’employés qui travaillent dans le quartier et qui sont ambassadeurs de ce projet. »

Créée en 1998, l’association Sport dans la Ville assure la mise en place et l’encadrement de centres sportifs dans les quartiers difficiles.  Mais il ne s’agit-là que de la première étape. Philippe Oddou, Directeur Général de Sport dans la Ville nous en dit plus : « On essaye de créer une passerelle permanente entre le terrain sportif et l’insertion professionnelle. Le fait que les jeunes participent à la dynamique de Sport dans la Ville fait que le jour où avec leurs parents on essaye de construire un projet de formation et d’insertion professionnelle, ils y adhèrent assez spontanément. »

Et ça marche. D’après Charlotte, en charge des partenaires et de la communication pour Sport dans la Ville Ile-de-France, sur 300 jeunes inscrits au programme d’insertion  Job dans la ville, 85% sont partis vers une formation longue durée ou ont directement obtenu un emploi.  Mais après quinze années passées en Rhône Alpes, pourquoi être venu en Ile-de-France ? « Forts de notre réussite en Rhône Alpes, on s’est dit qu’il était temps de se développer à l’échelon national. La région qui a le plus de besoins c’est l’Ile-de-France. Alors on va d’abord se concentrer sur cette région et puis pourquoi pas Calais et ensuite Marseille. »

Quentin Moreno, directeur de Sport dans la Ville Ile-de-France évoque un programme qui ne manque pas d’ambition avec la création de douze centres But en Or dans les trois prochaines années. « Le prochain terrain ouvrira à Paris, dans le quartier de Flandres, à Louis Achéron, en mai 2013. On a un projet en cours à Bondy,  à Drancy et à Saint-Ouen.

Les jeunes seront encadrés par une équipe de trois éducateurs dont Sony, qui sera responsable insertion sur le centre But en Or. Les jeunes seront accueillis le mercredi de neuf heures à dix-sept heures et le samedi de neuf heures à treize heures. Ils pourront jouer gratuitement et sans prise de tête : « Etant donné qu’on est dans le ludique et la décontraction, les jeunes peuvent venir avec un jogging, un t-shirt et des baskets. On leur remettra un chasuble. »

Mickael, un habitant du quartier, pense que cette initiative est une bonne chose. Et pas seulement pour permettre aux enfants de se défouler. C’est également positif pour la cohésion sociale. « Il faut que les jeunes du quartier apprennent à se connaître. Actuellement, tout le monde rentre chez soi et voilà. C’est bien d’avoir mis ce centre au quartier des Rosiers. Je pense que c’est le meilleur coin de la ville. » Les enfants rencontrés étaient tous séduits par cette initiative et il ne fait aucun doute que la plupart reviendront mercredi prochain s’adonner aux joies du foot.

Le mot de la fin revient au directeur de Sport dans la Ville, Philippe Oddou : « On veut aider les jeunes à grandir, à se structurer, à avoir envie d’être les acteurs de leur réussite en leur disant que c’est possible. Si vous avez envie, vous pouvez réussir comme n’importe quel autre jeune. »

Olufémi Ajayi

Articles liés

  • Au NPA : « on n’est pas idéalistes, on est révolutionnaires »

    Pour son premier meeting de campagne présidentielle, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, avait donné rendez-vous à ses soutiens dans le 20ème arrondissement de Paris, jeudi 21 octobre 2021. Enflammés par des slogans de manifestation, les jeunes militants du parti prônent l'utilité des "petites luttes" du quotidien, plutôt que le vote utile, déjà dans toutes les têtes.

    Par Meline Escrihuela
    Le 22/10/2021
  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021