Ils ont fait parfois plus de trois heures de route pour assister aux différentes conférences sur la discrimination et l’emploi par exemple, mais aussi pour écouter les discours de nombreux imams venus du Moyen Orient ou de Londres. Une ambiance bon enfant, il y a des jeunes mais aussi de nombreuses familles. Des activités sont proposées comme la calligraphie ou le dessin, des stands de musique avec des chants religieux, des ventes de vêtements ou d’huile d’olive. Au détour d’un stand, j’aperçois Slimane Azzoug, candidat aux législatives dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, en pleine discussion et très entouré, il est avec deux de ses gardes du corps et de son directeur de campagne.

Je décide de m’approcher et d’écouter ce qu’il était en train de dire. C’est simple, ce candidat se présente sous les couleurs de l’UDF et il a un franc parler, il fait le tour des stands pour se présenter et proposer ses idées, notamment sur l’absence de représentants de la communauté maghrébine sur la scène politique et qu’il fallait « booster » tout ça. Pour lui, il faut être ambitieux, travailler sur l’emploi des jeunes et faire participer toutes les couches de la population à l’évolution de la société et des quartiers défavorisés. Il se définit lui-même comme étant un homme qui a réussi dans la vie, qui défend ses idées. Il informe ses interlocuteurs sur l’auto financement de sa campagne. Karim Zeribi, lui aussi candidat, participe au débat sur l’emploi et les discriminations avec deux autres intervenants. Son intervention a été très applaudie. Cette 5ème rencontre annuelle des musulmans du Sud a aussi vu passer en fin de matinée Sylvie Andrieux, du parti socialiste.

Les politiques ont défilé lors de cette journée, avec pour chacun un message différent, mais ont-ils convaincu les participants ? Je ne sais pas, étant donné le peu de réactivité des gens présents sur place.

Malika Redjem

Malika Redjem

Articles liés

  • Primaire populaire : un scrutin hors-sol pour les quartiers ?

    Les votes pour la primaire populaire s'ouvrent aujourd’hui et jusqu’au 30 janvier, dans l’idée d’investir un·e candidat·e unique d'une gauche de plus en plus fracturée. Dans les quartiers populaires, et notamment en Seine-Saint-Denis, militants et habitants ont pour le moment du mal à croire au rassemblement. Témoignages.

    Par Florian Dacheux
    Le 27/01/2022
  • Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison

    Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions des militants et adhérants traduisent le sentiment de trahison. Analyse et témoignages. En partenariat avec Mediapart.

    Par Hervé Hinopay
    Le 24/01/2022
  • Prison : le bilan en trompe l’œil de Macron face à la surpopulation

    Arrivé à la tête d'un pays dont la politique carcérale est décriée depuis des années, Emmanuel Macron a lancé depuis 2017 plusieurs chantiers pour tenter d'endiguer le fléau de la surpopulation en prison. Le président avait prévu de créer des milliers de places de prison. Paradoxalement, sa réforme de la justice risque d’aggraver le taux d’occupation des prisons. Décryptage.