MUNICIPALES 2014. La ville avait fait parler d’elle, malgré elle, lors de la visite dans le quartier de la Dalle par un certain Nicolas Sarkozy en 2005. A l’heure des élections municipales, l’UMP, présente sept années durant sur le fauteuil compte bien récupérer la mairie, aujourd’hui aux mains des socialistes.

De Paris, on arrive à Argenteuil par le transilien, départ de la gare Saint-Lazare, direction Mantes-la-Jolie. Un quart d’heure plus tard, le train se fraye un chemin parmi des herbes folles, traverse la Seine et entre en gare d’Argenteuil.

Là, on atterrit directement en centre-ville. Un centre-ville comme beaucoup d’autres. Des boutiques, des commerces de proximité fréquentés par des jeunes et des moins jeunes, de toutes origines.

De la gare, il ne faut pas marcher longtemps pour arriver à l’Hôtel de Ville. Il est entouré d’un parc avec des aires de jeux pour les enfants et même un cinéma. Ce jour là, un couple de personnes âgées prend la pose devant et s’embrassent comme des jeunes mariés juste sous la devise « Liberté, Egalité, Fraternité ».

A l’intérieur, une Lorraine Dietrich datant de 1910 trône et rappelle ce qu’était Argenteuil au début du XXe siècle: la première ville industrielle et ouvrière de ce qui était appelé à l’époque la « Seine et Oise ». De même, une exposition dans le hall raconte Argenteuil en 1943.

Aujourd’hui, Argenteuil est démographiquement la quatrième commune d’Ile-de-France et la première du Val d’Oise. Sa population a explosé dans la première moitié du XXe siècle et de grands ensembles ont été construits entre 1961 et 1976 à l’emplacement de l’actuel quartier du Val d’Argent. Argenteuil se divise ainsi en différents quartiers, celui du Val d’Argent donc, le centre ville, le quartier d’Orgemon Valembert, celui du Val Notre-Dame et le plus récent, celui des Coteaux.
Aujourd’hui, si Argenteuil est forte d’une histoire riche, ce passé semble loin, en effet, selon les derniers chiffres de l’INSEE, la part de l’industrie dans l’économie de la commune ne s’élevait qu’a 5,2% fin 2010. En 2009, le taux de chômage des 15 à 64 ans était de 15,2%.

C’est à la tête de cette ville diverse que l’actuel maire socialiste, Philippe Doucet souhaite être reconduit et obtenir un nouveau mandat de six ans. Face à lui, le candidat UMP est George Mothron, il fut maire d’Argenteuil en 2001 après avoir pris la ville au Parti communiste français qui la dirigeait pourtant depuis 65 ans. Il fut maire durant sept ans du fait du décalage des précédentes élections municipales de 2007 à 2008 afin d’éviter une « surcharge électorale ».

Cette année, les élections municipales se dérouleront le 23 et le 30 mars 2014, date à laquelle le verdict des urnes tombera. En attendant, pour Philippe Doucet et George Mothron notamment, la campagne pour Argenteuil s’annonce .

Latifa Oulkhouir

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022