Nadia nous appelle de Nanterre. Il y a du monde à l’intérieur de la maisonnette où se trouve l’association zy’va. Un écran géant a été installé, qui diffuse TF1, en attendant les résultats. A l’extérieur, les enfants s’occupent du barbecue, tandis qu’à l’intérieur les adultes accueillent journalistes… Les journalistes qui semblent moins nombreux qu’à Clichy : Nadia a seulement remarqué un journaliste de France Culture, un de la Chaine parlementaire, 2 autres personnes avec un bloc note… En tout, entre 30 et 40 personnes sont rassemblées… Les gens sont très sereins : tout le monde se doute des résultats. Tout le monde sait le nom du nouveau président…. Le président de l’association Zy’va, Ameziane Abdat, est philosophe : il aurait préféré quelqu’un d’autre comme président, mais de toute façon, il n’y a désormais pas d’autre choix que de faire avec. Nadia discute ensuite avec une mère de famille, tandis qu’une nouvelle pub passe sur l’écran géant, celle pour le Camembert Président, dont le slogan dit quelque chose comme ça : « Je vous présente le nouveau président. C’est le camembert ». La mère de famille est énervée car la pub nomme le président au masculin. Selon elle, cette pub aura influencé le vote des téléspectateurs… 

Nadia Boudaoud

Nadia Boudaoud

Articles liés

  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021
  • Dégoutée, la jeunesse communiste lâche-t-elle Fabien Roussel ?

    Une partie des jeunes militant·e·s du PCF, des JC (Jeunes Communistes) et de l’UEC (Union des Etudiant·e·s Communistes) se sentent trahi·e·s par les dernières sorties médiatiques du candidat du parti Fabien Roussel. Des ruptures déjà ancrées sur des enjeux de société semblent aussi se consolider, dans un choc de génération. Témoignages.

    Par Anissa Rami
    Le 15/09/2021