Le Bondy Blog Café entame une nouvelle saison avec un plus cette année : « l’@ddition », une nouvelle rubrique présentée par Nassira El Moaddem (journaliste à I-télé et blogueuse). Pour ce premier numéro, c’est la ministre de l’Éducation nationale qui se prête au jeu. 

L’émission commence avec le rituel du bar. La ministre commande un diabolo menthe qu’elle déguste tout en répondant aux questions de Nordine Nabili. Un iPad lui est donné, et c’est sur cet écran qu’elle visionne la fameuse conférence de rédaction annonçant son arrivée à l’ensemble des blogueurs. On lui prête l’image de ministre modèle, de première de la classe, contrairement à ses confrères frondeurs.

L’émission se poursuit autour de la table face à trois blogueurs : Faïza Zerouala, Mehdi Meklat et Badroudine Saïd-Abdallah. Najat Vallaud Belkacem les rejoint accompagnée de son grand sourire, mais la ministre ne sait pas encore ce qui l’attend face à ses intervieweurs.

Présentation faite, on enchaîne avec un édito d’Idir Hocini. Il dépeint avec impertinence l’inégalité face à l’éducation.  « Le 9 avril 2012, quand vous avez fait les tournées des cités pour grappiller des voix, j’y croyais, j’étais là ! Êtes-vous déçue depuis ? » balance d’entrée de jeu Badroudine à la suite de ce reportage. L’ancienne porte-parole du gouvernement ne l’entend pas de cette oreille. On est plein western moderne, un O.K Corral bondynois…« Je ne peux pas vous laisser dire ça ! » réplique la ministre. « Avez-vous des nouvelles d’Aurélie Filipetti ? » lance l’un des blogueurs. « Non, mais à leur place je ne me serai pas comportée comme cela ! Il ne faut pas brouiller le message quand on appartient à une  famille politique » répond Najat Vallaud Belkacem avec fermeté.

La ministre de l’Éducation nationale se lance dans une énumération de ce que le gouvernement a mis en place. Les questions repartent de plus belle et elle se cache derrière la désacralisation de la fonction de président. « On se plaint, mais on ne dit rien quand la courbe du chômage s’inverse ! » souligne-t-elle. Les blogueurs orientent le débat vers la situation de  l’UMP, le retour du roi sans couronne : Nicolas Sarkozy. « Je sais qu’il est candidat pour la présidence de l’UMP » répond sans trop d’entrain la ministre.

Habile oratrice, Najat Vallaud-Belkacem esquive les réponses franches et déballe un discours pré-établi. Elle lance au passage son expression favorite : « Il ne faut pas jeter pas le bébé avec l’eau du bain ! ». Mal à l’aise, elle jongle comme elle peut avec les questions et fait la sempiternelle comparaison entre le gouvernement précédent et l’actuel.

Un second reportage est diffusé. Réalisé par Badroudine, il traite d’un micro-lycée à La Courneuve (93). Cette école a pour but de remettre sur les rails des jeunes de 18-25 ans pour l’obtention du bac. Le reportage soulève la question de l’échec scolaire. Faut-il faire redoubler les élèves ? « Le redoublement n’est pas une solution, il vaut mieux renforcer le soutien scolaire pour renforcer le niveau des élèves en difficulté » confie la ministre de l’Éducation, mais avoue qu’il peut être nécessaire dans certains cas.

L’émission touche bientôt à sa fin, la ministre rejoint alors Nassira El Moaddem pour cette nouvelle rubrique « l’@ddition ». Dix minutes de questions sur des sujets d’actualité. Nassira El Moaddem la questionne entre autres, sur la polémique du recrutement par Pôle emploi d’enseignants par entretien téléphonique. Najat Vallaud-Belkacem se veut rassurante et promet que les enseignants recrutés seront bien évidemment formés.

.« Bondy Blog Café » épisode 1 saison 4 s’achève avec les questions du public et la dédicace avec laquelle conclut la ministre  « Le Bondy Blog café, l’un des exercices les plus arides du PAF ! ».

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, invitée du Bondy Blog Café. Pour voir l’émission en intégralité, rendez-vous dimanche 5 octobre à 12h sur France Ô et 13h sur LCP.

Lansala Delcielo

Articles liés

  • Au NPA : « on n’est pas idéalistes, on est révolutionnaires »

    Pour son premier meeting de campagne présidentielle, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, avait donné rendez-vous à ses soutiens dans le 20ème arrondissement de Paris, jeudi 21 octobre 2021. Enflammés par des slogans de manifestation, les jeunes militants du parti prônent l'utilité des "petites luttes" du quotidien, plutôt que le vote utile, déjà dans toutes les têtes.

    Par Meline Escrihuela
    Le 22/10/2021
  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021