Je le confirme, Neuilly est bien une ville de banlieue. Qui dit ville de banlieue dit dimanche galère. Le seul endroit qui vit un peu en ce dimanche pluvieux est le McDo, passage obligé pour qui veut squatter Internet. A mes côtés, deux étudiants profitant comme moi de l’accès wifi gratuit, quelques jeunes se racontant leur virée de la veille. Mais surtout, de nombreuses familles.

Avant d’atterrir au McDo, ma journée a commencée au marché des sablons en fin de matinée. Peu après mon arrivée, la pluie me pousse à entrer dans un café. A ma grande surprise, je tombe nez-à-nez avec Jean-Christophe Fromantin, l’adversaire d’Arnaud Teullé dans ce second tour. Je le trouve en grande discussion avec le patron du bar, qui lui assure que les bouteilles sont déjà au frais et qu’il l’attend ce soir pour fêter la victoire. Ici, hormis le candidat et les quelques personnes qui l’accompagnent, personne ne semble se soucier de l’élection qui se joue ce jour. Les discussions tournent davantage autour de la défaite de la France face au Pays-de-Galles la veille dans le tournoi des Six nations.

De retour dans les rues du centre-ville, je tombe sur deux femmes dans la cinquantaine qui semblent captivées par la présentation des listes sur les panneaux électoraux. Je m’approche à mon pour leur demander leur avis sur le scrutin.

L’une d’elles me dit alors, avec un sourire : « Heureusement que cela se termine, cette élection a gâché mon week-end, on ne peut plus partir tranquille. »

Fethi Ichou

Fethi Ichou

Articles liés

  • Au NPA : « on n’est pas idéalistes, on est révolutionnaires »

    Pour son premier meeting de campagne présidentielle, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, avait donné rendez-vous à ses soutiens dans le 20ème arrondissement de Paris, jeudi 21 octobre 2021. Enflammés par des slogans de manifestation, les jeunes militants du parti prônent l'utilité des "petites luttes" du quotidien, plutôt que le vote utile, déjà dans toutes les têtes.

    Par Meline Escrihuela
    Le 22/10/2021
  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021