Levée tôt, je décide de partir remplir mon devoir de citoyenne avant que la flemme ne s’empare de moi mais surtout avant que Téléfoot ne commence. Bref vers 10 heures, je m’aventure dehors (le parapluie sous le bras on se sait jamais). Alors qu’a l’accoutumée les rues du Blanc-Mesnil (les dimanches matin surtout) sont vides, je croise un tas de gens qui tous convergent vers l’église.

Plutôt étonnée de voir autant de monde se rendre à la messe, je vois que les portes de celle-ci sont même laissées grandes ouvertes pour permettre a ceux qui ne peuvent entrer d’assister à l’office.

Curieuse, je m’approche. « Ah mais oui ! », me dis-je en voyant les bouquets de rameaux devant l’église. Aujourd’hui, c’est le dimanche des rameaux. Un jour très important chez les chrétiens car il annonce qu’il ne reste plus qu’une semaine de carême et donc plus qu’une semaine avant Pâques. Je demande alors à une dame à coté de moi si elle compte aller voter juste après la messe. « Peut-être pas sitôt après la messe, mais dans l’après midi », me dit-elle en souriant. Une autre ajoute : « Bien-sûr, on prie d’abord et on vote ensuite. »

Je continue ma route en courant, il est déjà 10h30 et je n’ai pas l’intention de rater téléfoot. Ouf ! A mon arrivée au bureau de vote, pas la moindre file d’attente. S’ensuit le petit rituel, prendre les listes, se saisir de l’enveloppe, rentrer dans l’isoloir, déposer l’enveloppe dans l’urne et enfin signer.

Voilà c’est fait, il me faudra attendre l’année prochaine pour voter à nouveau.

Axelle Adjanohoun

Axelle Adjanohoun

Articles liés

  • Zemmour à Villepinte : l’insulte aux habitants

    Eric Zemmour a tenu son premier meeting de campagne en Seine-Saint-Denis. Un département qui représente tout ce que déteste le polémiste d’extrême-droite. Nous avons choisi de déplacer le micro et de le tendre aux habitants de Villepinte et des alentours qui sont les cibles quotidiennes de ces injures. Reportage.

    Par Hannah Saab
    Le 05/12/2021
  • Frédérique Matonti : « La pensée réactionnaire est le produit d’une panique morale »

    A l’occasion de la sortie de son livre «comment sommes-nous devenus réacs?», la politiste Frédérique Matonti revient sur la progression de l’idéologie réactionnaire, de sa naissance dans les années 1980, à son triomphe actuel sur les chaînes d’information en continu. Entretien.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 16/11/2021
  • Quand Laïreche raconte Ruffin

    Ces derniers temps, Rachid Laïreche nous offrait un peu moins de ces fameuses "info Rachid" sur Twitter, des petits indiscrets sur le monde politique qui montrent comment le journaliste de Libération raconte la gauche actuelle comme personne. On a compris ce qui se tramait quand on a appris la sortie de "La revanche des bouseux" (les Arènes), un portrait du député François Ruffin.

    Par Latifa Oulkhouir
    Le 29/10/2021