Café, croissants et… jus d’orange ; Vaulx-en-Velin, Dreux et… Nice. Fadela Amara a choisi pour son forum Espoir banlieues, le troisième du nom, la capitale provençale. Ce matin l’affluence n’est pas record au Palais de l’Acropolis, près du vieux Nice. Mais le café sans Nice Matin, le canard local, n’aurait pas la même saveur, l’occasion de découvrir une interview de la secrétaire d’Etat à la politique de la Ville, page 4. Cinq questions et cinq réponses courtes. Nice découvre cette journée, qui avait été fixée à une autre date, mais événements politiques régionaux et nationaux oblige, le « plan Marshall » des banlieues a attendu.

Et c’est bien l’idée de l’interview d’Amara dans le quotidien niçois. Revenant sur l’abstentionnisme en banlieue, elle affirme que « dans les quartiers, on ne vote que si l’on a le sentiment que les choses peuvent changer »… Mais paradoxe ultime, « les choses changent », chantiers de rénovations, éducation « on a mis le paquet dessus » affirme-t-elle.

Trois ans après le lancement en grandes pompes à l’Elysée du Plan banlieues, une telle journée permet de regonfler le moral des troupes sélectionnées sur le volet. Pour d’autres il s’agit d’une pure opération de communication, quant à certaines mauvaises langues c’est à chaque fois le chant du cygne, bien que trépasser sur la promenade des anglais, au bord de la petite bleue, fasse passer la pilule. Quoi qu’il en soit je le surveille, le cygne, j’y suis, je le piste avec ma barque et mon appareil photo. A tout à l’heure.

Adrien Chauvin

Adrien Chauvin

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021