Après la journée de rencontres avec les jeunes des quartiers populaires pendant lesquelles Kamel a réussi à obtenir le numéro de téléphone perso de Sarko (voir l’article et la vidéo) il s’est fait rappeler par la conseillère technique du ministre-candidat, Rachida Dati, qui l’a invité à venir la voir au ministère. Kamel arrive avec une demi-heure d’avance. Il a peu dormi.

« J’ai entendu trop de choses. Depuis qu’il y a eu la vidéo sur le blog, il y a des gens dans la cité qui me traitent de traître. Mais les mêmes, si je les écoute, je serais avec 150 CV avec moi pour les montrer à Sarko. Le problème c’est qu’entre-nous on ne s’encourage pas à s’en sortir. Moi je veux m’en sortir. Si Sarkozy m’écoute et me donne un coup de main, je vais pas dire non. C’est quoi la fierté quand tu as les huissiers tous les mois chez toi ? »

Miromesnil, quartier chic : « Téma, le scooter 4 roues il était la semaine dernière dans Turbo et ils l’ont déjà ici. Eh M’sieur votre Porsche, c’est le dernier modèle ? ». « Non » répond l’autre visiblement gêné. Il ment. Devant le ministère, un des gardiens donne des tuyaux pour trouver un rade où le café est à moins de 4 €. L’un d’entre eux sympathise avec Kamel. Il raconte qu’il a failli habiter Bondy mais qu’il a opté pour Romainville au final. « Tu vas voir tu vas le regretter. Je peux te tutoyer au fait ? ( Bien sûr !) T’as vu, chez nous tu tutoies un keuf tu peux te faire embarquer, ici on est des potes ».

Arrive l’heure du rendez-vous. On est en famille. Le petit frère et la grande sœur se parlent comme à des retrouvailles. Les problèmes sont bien connus. On évoque les aller-retours des parents entre les deux pays, sans se sentir bien ni ici ni là-bas. L’univers de la galère vu à travers un poste de magistrat pendant deux ans à Bobigny. A la fin de l’entrevue Kamel est invité pour déjeuner deux jours plus tard avec le ministre qui reçoit les jeunes organisateurs des tables rondes avec la synthèse des propositions qui en sont sorties.

 

Kamel El Houari / Samy Khaldi

Samy Khaldi

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022