Samantha et Jean-Charles se regardent amoureusement. Ils viennent de finir leur petit déjeuner « Au Pain quotidien », et passent à la caisse. Au menu : croissant, tranches de pain de seigle à la confiture, jus d’orange et café serré. Jean-Charles s’est même payé le luxe d’un yaourt au granola. Ils viennent ici trois ou quatre fois par an. Ils habitent tous les deux dans le 7e depuis quelques temps, mais n’ont choisi ni Rachida Dati (UMP) ni Laurence Girard (PS) au second tour des municipales. Elle est de nationalité américaine, il n’est pas inscrit sur les listes électorales.

Stéphane, lui, a choisi son camp : il va voter Girard. « La restauration du patrimoine culturel n’est pas la priorité dans cet arrondissement. Il faudrait plus de mixité et de logements sociaux. » Ce dimanche matin, il prend le temps d’un petit déjeuner en famille, avec ses deux enfants de 24 et 8 mois. « On ne vient pas très souvent ici, c’est surtout pour partager un moment de détente avec les miens. »

Michèle, attablée devant un « mendiant » – au prix de 6 euros au lieu de 3,50 euros, car elle a choisi de le déguster sur place – confie qu’elle a déjà accompli son devoir de citoyenne. « Je souhaite que la politique menée par l’équipe municipale se poursuive. Alors, Dati ou un autre, du moment que c’est l’UMP, ça me va très bien. »

Anne, 24 ans, installée dans l’arrondissement depuis deux mois et demi. C’est la première qu’elle y vote. « Je ne me sens pas concernée par le 7e. Au premier tour, j’ai voté MoDem, pour montrer qu’au niveau national, il y a des gens qui sont ni à droite ni à gauche. » Et pour le second tour ? « Je ne veux pas donner ma voix au PS, pour voter soi-disant utile. La politique dans le 7e, je m’en fous un peu, je ne compte pas vivre ici, ça coûte trop cher ! », martèle-t-elle en repartant avec ses brioches nature et aux raisins et des brownies pour un petit déjeuner en famille.

Droite, gauche, centre : les clients de la boulangerie « Au Pain Quotidien » ont au moins une chose en commun : ils ont pris le temps de savourer leur petit déjeuner à la française. 7e oblige…

Bouchra Zeroual

Bouchra Zeroual

Articles liés

  • Zemmour à Villepinte : l’insulte aux habitants

    Eric Zemmour a tenu son premier meeting de campagne en Seine-Saint-Denis. Un département qui représente tout ce que déteste le polémiste d’extrême-droite. Nous avons choisi de déplacer le micro et de le tendre aux habitants de Villepinte et des alentours qui sont les cibles quotidiennes de ces injures. Reportage.

    Par Hannah Saab
    Le 05/12/2021
  • Frédérique Matonti : « La pensée réactionnaire est le produit d’une panique morale »

    A l’occasion de la sortie de son livre «comment sommes-nous devenus réacs?», la politiste Frédérique Matonti revient sur la progression de l’idéologie réactionnaire, de sa naissance dans les années 1980, à son triomphe actuel sur les chaînes d’information en continu. Entretien.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 16/11/2021
  • Quand Laïreche raconte Ruffin

    Ces derniers temps, Rachid Laïreche nous offrait un peu moins de ces fameuses "info Rachid" sur Twitter, des petits indiscrets sur le monde politique qui montrent comment le journaliste de Libération raconte la gauche actuelle comme personne. On a compris ce qui se tramait quand on a appris la sortie de "La revanche des bouseux" (les Arènes), un portrait du député François Ruffin.

    Par Latifa Oulkhouir
    Le 29/10/2021