Samantha et Jean-Charles se regardent amoureusement. Ils viennent de finir leur petit déjeuner « Au Pain quotidien », et passent à la caisse. Au menu : croissant, tranches de pain de seigle à la confiture, jus d’orange et café serré. Jean-Charles s’est même payé le luxe d’un yaourt au granola. Ils viennent ici trois ou quatre fois par an. Ils habitent tous les deux dans le 7e depuis quelques temps, mais n’ont choisi ni Rachida Dati (UMP) ni Laurence Girard (PS) au second tour des municipales. Elle est de nationalité américaine, il n’est pas inscrit sur les listes électorales.

Stéphane, lui, a choisi son camp : il va voter Girard. « La restauration du patrimoine culturel n’est pas la priorité dans cet arrondissement. Il faudrait plus de mixité et de logements sociaux. » Ce dimanche matin, il prend le temps d’un petit déjeuner en famille, avec ses deux enfants de 24 et 8 mois. « On ne vient pas très souvent ici, c’est surtout pour partager un moment de détente avec les miens. »

Michèle, attablée devant un « mendiant » – au prix de 6 euros au lieu de 3,50 euros, car elle a choisi de le déguster sur place – confie qu’elle a déjà accompli son devoir de citoyenne. « Je souhaite que la politique menée par l’équipe municipale se poursuive. Alors, Dati ou un autre, du moment que c’est l’UMP, ça me va très bien. »

Anne, 24 ans, installée dans l’arrondissement depuis deux mois et demi. C’est la première qu’elle y vote. « Je ne me sens pas concernée par le 7e. Au premier tour, j’ai voté MoDem, pour montrer qu’au niveau national, il y a des gens qui sont ni à droite ni à gauche. » Et pour le second tour ? « Je ne veux pas donner ma voix au PS, pour voter soi-disant utile. La politique dans le 7e, je m’en fous un peu, je ne compte pas vivre ici, ça coûte trop cher ! », martèle-t-elle en repartant avec ses brioches nature et aux raisins et des brownies pour un petit déjeuner en famille.

Droite, gauche, centre : les clients de la boulangerie « Au Pain Quotidien » ont au moins une chose en commun : ils ont pris le temps de savourer leur petit déjeuner à la française. 7e oblige…

Bouchra Zeroual

Bouchra Zeroual

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021