J-8 : c’est l’échéance de tous les Français pour s’inscrire sur les listes électorales. L’association des diplômés de Sciences Po Paris, Votez Banlieues lance un appel aux habitants des cités. Leur mot d’ordre : « Inscrivez-vous !». Après leur immersion dans différents quartiers de la région parisienne dont Bondy, Argenteuil et Mantes-La-Jolie, ces jeunes gens dynamiques et porteurs d’espoir jettent l’ancre à Strasbourg. Et pas n’importe comment. A pied. Partis de Paris le 16 décembre, ils feront en tout 500 Km, soit un million de pas pour encourager les Français des banlieues à « faire un pas vers la mairie de leur domicile et retirer cette carte d’électeur », indique Mohamed Chirani, membre de Votez Banlieues. On reconnaît les membres de l’association au loin avec leur sweater blanc à capuche. Avec des inscriptions en bleu pour le slogan « Banlieues Votez » et en rouge pour « je vote donc j’existe ».

 
Demain, les marcheurs s’arrêtent à Nancy. Selon Mohamed, « de nombreuses associations locales ont mobilisé leurs « troupes » [comprenez les jeunes] et nous attendent pour aller ensemble accomplir ce geste citoyen ». L’arrivée à Strasbourg est prévue le vendredi 29 décembre. Un accueil chaleureux du philosophe Jean-Luc Nancy et de l’artiste Abdelmalik les attend. Le groupe restera jusqu’au 30, la date butoir. 

Une sorte de tour des banlieues qui s’achève dans deux villes dont le taux d’abstention à été très fort lors des élections présidentielles de 2002 et où le vote pour le parti FN a été relativement élevé. Si l’opération réussit, elle aura contribué à générer 750 000 nouveaux électeurs soit 3 % de suffrages supplémentaires.

Nadia Boudaoud

Nadia Boudaoud

Articles liés

  • Dégoutée, la jeunesse communiste lâche-t-elle Fabien Roussel ?

    Une partie des jeunes militant·e·s du PCF, des JC (Jeunes Communistes) et de l’UEC (Union des Etudiant·e·s Communistes) se sentent trahi·e·s par les dernières sorties médiatiques du candidat du parti Fabien Roussel. Des ruptures déjà ancrées sur des enjeux de société semblent aussi se consolider, dans un choc de génération. Témoignages.

    Par Anissa Rami
    Le 15/09/2021
  • Racisme dans les médias : une banalisation qui perdure

    La rentrée médiatique a été le théâtre d’une nouvelle étape dans la banalisation du racisme télévisuel. Sous couvert de liberté d'expression avec la fameuse rengaine “on ne peut plus rien dire”, des propos racistes ont été tenus, sans que leurs auteurs n’en soient inquiétés plus que ça. Comment expliquer cette dérive ? Célia Chirol, qui prépare une thèse sur l’extrême droite, et Laurence de Cock, enseignante, chercheuse en sciences et histoire de l'éducation, livrent leurs éclairages. Analyse d'Hervé Hinopay.

    Par Hervé Hinopay
    Le 13/09/2021
  • Primaire à gauche : « S’ils sont cinq, ils sont sûrs de perdre »

    Initiative citoyenne indépendante des partis politiques, une primaire populaire s’élance sur les réseaux depuis plusieurs semaines. Porté par l’association 2022 ou Jamais, ce mouvement a pour ambition de réunir la gauche et les écologistes derrière un(e) candidat(e) unique pour la présidentielle de 2022. Décryptage.

    Par Florian Dacheux
    Le 07/09/2021