Suite à l’affaire Cahuzac, lundi 15 Avril, avec un peu de retard par rapport à l’heure prévue, les déclarations de patrimoine de Jean-Marc Ayrault et des 37 ministres ont été publiées.  Inès nous parle de la réaction de son entourage.

Tous les ministres ainsi que le premier-ministre ont dû publier publiquement leurs patrimoines respectifs sur le site http://www.declarations-patrimoine.gouvernement.fr/ Rassemblées  par le secrétariat général du gouvernement, ces déclarations ont été numérisées par le service d’information du gouvernement (SIG). On y retrouve alors le recensement, par pôle ministériel, des biens immobiliers, véhicules, bijoux, mais bien évidemment pas les déclarations d’impôts! Cette publication, fait office de première étape de la moralisation voulue par Monsieur Hollande et un projet de loi, présenté en conseil des ministres, prévoit que cette obligation soit étendue aux parlementaires, présidents de collectivité territoriale, membres des cabinets ministériels et directeurs d’administration centrale.

Cependant, bien que cette liste fût attendue par bon nombre de curieux, moi personnellement et surtout, autour de moi, nous n’en avons que faire. Pour se donner bonne conscience et surtout montrer qu’il s’agit réellement d’une action politique et non pas d’un excès de voyeurisme, le gouvernement n’hésite pas à préciser sur son site spécialement créé à cet effet que : « La déclaration de patrimoine des ministres, rendue publique le 15 avril 2013, correspond à l’actualisation au 31 mars 2013 de la déclaration transmise à la Commission pour la transparence financière de la vie politique à leur entrée en fonction, conformément à l’article 4 de la loi n°88-227 du 11 mars 1988 modifiée. Ces déclarations étaient jusqu’ici confidentielles. ».

Bien entendu, confidentielles ou non, cela ne change rien à nos vies, ni nos portefeuilles d’ailleurs. Savoir que tel ministre possède un combi Volkswagen (Ayrault) ou que Valérie Fourneyron,notre dernière invitée du Bondy Blog Café, a une Citroën 2 chevaux ou encore que l’une possède trois vélos de marque (Taubira), quand l’autre est propriétaire d’hectares agricoles (Sapin). Cela fait plus penser à des déclarations faites à Closer qu’à une réelle envie de transparence de la part du gouvernement.

« Ils devraient s’unir et jouir de leurs biens tous ensemble », me balance ma voisine. « Bon les élèves, je veux une liste transparente pour mardi prochain : combien de cahiers avez-vous en stock pour la rentrée prochaine ? », s’amuse mon professeur à la fac. Quand je discute dans le métro avec une vieille dame qui n’a pu s’empêcher de glisser ses yeux par-dessus mon épaule pendant que je lisais un article sur cette déclaration, elle m’avoue : « ils sont vraiment ridicules. Toujours prêts à faire un petit coup médiatique dès qu’une affaire ternit le gouvernement. A trop parler de leurs patrimoines et en jouer, on en oublie un peu Cahuzac et toutes les erreurs du gouvernement. Ils sont forts ces politiques ! »

Sur la toile, comme à chaque buzz médiatique, on en parle et on n’hésite pas à faire des blagues à ce sujet : « fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais, la devise de Cahuzac». De mon côté, personne n’a trouvé intéressant le fait de savoir cela, bien au contraire : « ils sont là à dire qu’ils comprennent nos problèmes alors que l’on pleure pour un studio ou un F2 alors que, eux, possèdent des appartements et maisons un peu partout en France alors qu’ils n’ont qu’un corps ! », crie une amie sur sa page perso.

A part les petits curieux comme mon cher collègue Mehdi, personne n’a pris plaisir à lire cela, sauf quand on se rendait compte qu’ils n’avaient pas grand-chose : « j’ai kiffé quand j’ai vu que certains avaient du découvert ou moins de 200€ sur leurs comptes. Même si leur but était de montrer le moins pour se rapprocher de nous, ça n’a pas marché. Je ne les aime toujours pas ces politiques qui ne sont que des menteurs et tricheurs ! », m’a confié un ami, au sport.

Jérôme Cahuzac, bon courage pour la suite ! Grâce à toi je connais ce que chacun de tes anciens collègues possède. Maintenant que vas-tu devenir ? Tu as tout de même su prôner la lutte contre la fraude fiscale quand tu possédais des comptes à Singapour. Un peu comme moi qui encourage mes amies à ne pas grignoter pour garder la ligne alors que je m’enfile des kinders  et des Haribo toute la journée. Signée une menteuse qui aime la thune, pardon le sucre !

Inès El Laboudy

Articles liés

  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022
  • « Strike » réussi pour la NUPES en Seine-Saint-Denis, malgré l’abstention

    En Seine-Saint-Denis, c’est un pari gagné pour la NUPES, qui visait sans détours le strike pour ces élections législatives. 12 circonscriptions sur 12 pour l'alliance de la gauche qui regroupe LFI, PS, EELV et PCF, qui détenait déjà sept circonscriptions, sous les couleurs du PCF et LFI. Le mot d’ordre qui semblait utopique pour certains est donc devenu réalité.

    Par Anissa Rami
    Le 20/06/2022
  • Face à la crise du logement, le gouvernement dans le déni

    Le résultat du second tour des législatives provoquera-t-il un remaniement ? En attendant, le ministère du logement est aux abonnés absents, depuis le 20 mai dernier. Une décision qui laisse bon nombre d’acteurs dubitatifs, alors que la crise du logement s’aggrave. Le président de l’association Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud, pointe, amer, les manquements du gouvernement.

    Par Céline Beaury
    Le 17/06/2022