C’est un « coup de gueule » que je veux pousser. C’est dans mon caractère, mais il y a parfois de très bonnes raisons. Et en voila une. J’habite Epinay-sur-Seine et me rends chaque jour à La Courneuve, en passant par la gare de Saint-Denis avant d’emprunter le tram. Il y a dix jours, j’ai bondi, fulminé, fumé des narines. Pourquoi ? Le matin, comme d’hab’, je sors de la gare de Saint-Denis et que ne vois-je pas ? Des bulldozers, des élévateurs, des scies électriques et des hommes en action. En train, tout simplement, de couper les arbres devant la gare.

Lire la suite sur Terre d’avenir

Articles liés

  • Les hijabeuses sur tous les terrains pour jouer au foot librement

    #BestOfBB Depuis un an les Hijabeuses se battent pour pouvoir jouer en compétition officielle. Alors que la Fifa autorise le voile sur le terrain depuis 2014, la Fédération Française de Football le refuse. Reportage.

    Par Mejdaline Mhiri
    Le 02/08/2021
  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021