Depuis quelques jours, le Bondyblog a été quelque peu médiatisé et j’ai pu à cette occasion m’apercevoir que les journalistes étaient fascinés par le feu, au point d’en perdre la raison. Tout d’abord, un journaliste d’un grand quotidien français qui préparait depuis son bureau un article sur « les banlieues trois mois après » m’appelle pour me poser quelques questions.

– J’aimerais savoir si vous connaissez des personnes autour de vous qui ont eu leur voiture ou leur commerce brûlés suite aux « émeutes ». Auriez vous des numéros de téléphone à me passer ?

Et là, je ne peux m’empêcher de penser : « Bondy est à 15 minutes de Paris, tu peux pas prendre un billet de RER et venir ici, rencontrer les gens pour écrire ton papier ! »

Quelques jours plus tard, une journaliste de la radio publique néerlandaise était en ligne pour une interview avec Alain Rebetez, journaliste à L’Hebdo.

Elle souhaite me poser quelques questions sur le Bondyblog.

Pendant plus d’un quart d’heure, je lui raconte la formation à Lausanne, lui explique notre volonté de raconter le quotidien, la mise en place du projet, ses vertus pédagogiques …

Je lui parle de l’un de nos objectifs : donner une autre image des banlieues dans les médias.

D’un coup, son cerveau bug et elle me demande :

- Où étiez vous durant les « émeutes » du mois de novembre ?

- Chez moi, à Bondy.

- Avez-vous personnellement brûlé des voitures ?

- Pfff !!!!

Et là, je me dis que ce n’est pas gagné.

Par Mohamed Hamidi

Mohamed Hamidi

Articles liés

  • Les hijabeuses sur tous les terrains pour jouer au foot librement

    #BestOfBB Depuis un an les Hijabeuses se battent pour pouvoir jouer en compétition officielle. Alors que la Fifa autorise le voile sur le terrain depuis 2014, la Fédération Française de Football le refuse. Reportage.

    Par Mejdaline Mhiri
    Le 02/08/2021
  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021