Depuis quelques jours, le Bondyblog a été quelque peu médiatisé et j’ai pu à cette occasion m’apercevoir que les journalistes étaient fascinés par le feu, au point d’en perdre la raison. Tout d’abord, un journaliste d’un grand quotidien français qui préparait depuis son bureau un article sur « les banlieues trois mois après » m’appelle pour me poser quelques questions.

– J’aimerais savoir si vous connaissez des personnes autour de vous qui ont eu leur voiture ou leur commerce brûlés suite aux « émeutes ». Auriez vous des numéros de téléphone à me passer ?

Et là, je ne peux m’empêcher de penser : « Bondy est à 15 minutes de Paris, tu peux pas prendre un billet de RER et venir ici, rencontrer les gens pour écrire ton papier ! »

Quelques jours plus tard, une journaliste de la radio publique néerlandaise était en ligne pour une interview avec Alain Rebetez, journaliste à L’Hebdo.

Elle souhaite me poser quelques questions sur le Bondyblog.

Pendant plus d’un quart d’heure, je lui raconte la formation à Lausanne, lui explique notre volonté de raconter le quotidien, la mise en place du projet, ses vertus pédagogiques …

Je lui parle de l’un de nos objectifs : donner une autre image des banlieues dans les médias.

D’un coup, son cerveau bug et elle me demande :

- Où étiez vous durant les « émeutes » du mois de novembre ?

- Chez moi, à Bondy.

- Avez-vous personnellement brûlé des voitures ?

- Pfff !!!!

Et là, je me dis que ce n’est pas gagné.

Par Mohamed Hamidi

Mohamed Hamidi

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022