Comment trouver son chemin dans la société quand on parle peu ou mal le français ? Notre langue, les non francophones ont envie de l’apprendre. Un passage nécessaire pour vivre une citoyenneté pleine et pour se retrouver dans le vocabulaire des administrations. A Bondy, l’agence nationale de cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE) et la ville de Bondy mettent en place, chaque année, des ateliers de socialisation à dominante langagière (ASL) – qu’on appelle couramment « cours d’alphabétisation ». Salima Bouamra, formatrice du centre social Georges Brassens anime l’atelier de niveau avancé qui accueille une dizaine de femmes de plusieurs nationalités. Ce cours hebdomadaire permet aux unes et aux autres, – mères au foyer pour la plupart -, d’échanger des points de vue sur la vie quotidienne et sur… les présidentielles.

alphab.mp3

Nadia Boudaoud

, pour retrouver toutes les chroniques de Nadia.

Nadia Boudaoud

Articles liés

  • Rentrée 2022 : dans le 93, des lycées vont craquer

    Une rentrée chaotique. Plusieurs lycées du 93 ont eu la surprise de voir leurs effectifs d’élèves passer de 24 à 30 dans les classes de première STMG. Le Bondy blog s’est rendu sur les piquets de grève qui essaiment dans ces établissements scolaires à Bondy et à Epinay-sur-Seine.

    Par Névil Gagnepain, Hervé Hinopay
    Le 06/09/2022
  • Les études en France sont-elles vraiment gratuites ?

    #BestofBB Alors que la précarité étudiante est de plus en plus visible et s'est accentuée avec la crise sanitaire, le 13 janvier, Emmanuel Macron a remis en question la "gratuité" des études à l'université. Mais est ce qu'étudier à l'université c'est vraiment gratuit ? Anissa Rami décrypte le discours du président de la République et donne la parole à plusieurs étudiant·e·s.

    Par Anissa Rami
    Le 02/09/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    #BestofBB Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 02/08/2022