Voilà Abdelkrim. A Bondy nord, c’est une petite légende, un gars qui salue tout le monde, glisse à chacun des plaisanteries, des mots gentils, bouillonne d’une énergie foisonnante. C’était un turbulent qui aurait pu mal tourner – l’alcool, le « H » – mais qui s’est consacré aux jeunes du quartier. Bondy nord, c’est sa terre. Il y est né, y a travaillé dix ans comme vacataire dans des associations de quartier. Quand son fils est né, il a plaqué l’alcool: « Je suis rentré de la maternité, et plutôt que de sabrer le champagne, j’ai bu de l’eau. Je me suis dit: pourvu que ça dure! Ca tient depuis 7 ans et demie. »

Abdelkrim bouillonne d’idées, de suggestions, il parle d’une association de mères du quartier, Le Lien, il évoque un groupe d’humoristes « super phénoménaux » de la Cité qui jouent en costumes Grand Siècle, ou un petit groupe de rap… J’en parlerai à Michel Audétat, mon collègue de Lausanne qui va arriver jeudi pour prendre la relève.

Mais surtout, Abdelkrim me conduit dans le complexe sportif dont il est le gardien, avec un terrain de foot en plein air et, à côté une salle de basket et un gymnase pour la boxe. Et là, Abdelkrim s’enflamme. Il parle du match qui aura lieu samedi 7 janvier, LE MATCH!

Quel match, direz-vous? Mais celui de Jean-Marc Mormeck, bande de ploucs! C’est un champion de boxe français, un Guadeloupéen qui a passé son enfance à Bobigny et s’est entraîné autrefois à Drancy et Bondy. Un gars du coin, qui a grandi en HLM!

Jean-Marc Mormeck a gagné la ceinture WBA en 2002, il a gagné la ceinture WBC en avril 2005, et le 7 janvier, au Madison Square Garden de New York, il s’attaque à la ceinture IBF. S’il gagne, il aura réunifié le championnat du monde, un événement sans précédent, il sera à la boxe ce qu’Einstein est à la physique!

Sacrebleu. Dire que je n’en savais rien. Dire que vous n’en saviez rien. Dire que le ministre des sports français n’en sait peut-être rien.

Eh bien maintenant vous savez! Tous devant la télé le 7 janvier. Vas-y Mormeck! Tu as la force: Bondy est avec toi!

Par Alain Rebetez

Alain Rebetez

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022