Au-delà du canal de l’Ourcq, rare sont les surfaces de jeu. Interdit de shooter le ballon dans le bois de Bondy. Un terrain entre deux barres sur l’Avenue Jean Moulin et une autre place, plus au nord, sans équipement. On est d’autant plus surpris lorsque l’on grimpe les marches du Palais des Sport, ouvert en 1999, le seul objet dont les Bondynois de l’autre rive du canal sont jaloux.

Il y jouait en 2001 une équipe masculine de basket en Pro B et une équipe féminine de handball en D1. Tous deux sous les maillots de Bondy. Aujourd’hui, Jean-Marc Mormeck, deux fois champion du monde de boxe, continue de fréquenter les lieux, mais un changement de politique a modifié la donne. Pour voir du beau spectacle, ce samedi soir, il faut supporter l’équipe D2 d’Ivry, qui joue à Bondy, arrangement de deux maires socialistes. L’équipe locale est redescendue en N2. Pascal Loas, responsable de la salle, n’y voit que du positif. « La ville cesse d’investir dans une vitrine sportive, un coûteux recrutement international, du sport professionnel. Le Maire a voulu un sport pour tous. La journée, les écoles investissent le terrain de basket et la salle de boxe (photos). Ensuite viennent les clubs.

 

 

Par Blaise Hofmann

Blaise Hofmann

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022