C’est aussi autour de la place Neuberger que Kamel et Hakim espèrent pouvoir ouvrir bientôt leur salon de thé (on vous en a parlé plusieurs fois dans le blog). L’ancien magasin de jouets est toujours fermé et le local attend d’être repris. Le projet avance plutôt bien. Tout est aujourd’hui couché sur le papier, « un business plan » en somme. Nos deux lascards doivent encore le transmettre à la mairie pour savoir s’ils obtiendront cet espace propritété Bondy Habitat, donc public. Hakim et Kamel souffrent de ce mal qui ronge tous ceux à qui les portes se sont fermées si souvent: le manque de confiance. Comment le surmonter sinon par un nouveau projet?

Par Michel Beuret

Michel Beuret

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022