« J’ose laisser mon vélo ici? », demande-je à l’épicière. « A vélo, à Blanqui, on dépasse les taxis… », répond en chantant l’épicier, avec une bonne haleine de pastis. Elle éclate de rire. « Des gosses ont essayé de nous voler un sac de patate ce matin, alors on sait jamais… Mais en réalité, ici, c’est pas si dangereux. On dit que le quartier de Blanqui, ça craint. C’est pas vrai. Bon, il y a les drogues, mais il n’y a eu que trois ou quatre voitures qui ont brûlé. Rien d’autre ». L’épicier veut tout de même ajouter quelque chose. « En juillet dernier, à sept heures du matin, on m’a agressé. J’avais que le fond de caisse, pas plus de 40 euros. Ils m’ont cassé toutes les dents avec le canon de leur flingue et ouvert le crâne avec une barre de fer. » Il me montre la cicatrice sans perdre sa bonne humeur. « Seriez-vous d’accord d’en parler? » Il me répond qu’il est à trois ans de la retraite et qu’il veut finir « tranquille ». Je comprends. Alors bonne soirée et à demain!

 

Par Blaise Hofmann

Blaise Hofmann

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021