Chaque année, le premier dimanche de septembre, la capitale des Flandres accueille plus de 2 millions de personnes à l’occasion de la plus grande braderie d’Europe. Pegah s’est promenée, dès l’ouverture à 14h, dans les allées parmi les chineurs, brocanteurs et badauds, venus trouver la perle rare ou manger une moule-frite.

photo 1 (1)
Chaque année depuis dix ans, cette troupe venue d’Équateur anime le devant de la Gare Lille Flandres. Maldonado, Tuqueres, Sanchez, Andres, les quatre musiciens font le bonheur des passants
photo (1)
Autre lieu, autres visages : cette joyeuse bande vient se poster place des Reignaux depuis deux ans. Boris, Maxime, Rodolphe, Arthur, Mika, Kathalen et Alex sont là « pour le fun pas pour faire de l’argent ».
photo (2)
Au 3 Rue Anatole France, l’équipe du Melting Pot est en pleine effusion. Éric, le patron, s’attend à plus de 400 couverts, répartis sur tout le week-end. Une bonne occasion de faire du chiffre en toute convivialité.
photo (3)
Le Lobby Bar, lieu incontournable de la nuit lilloise. Situé rue Royale, il est ouvert depuis hier soir et assurera jusque demain, non stop. Medhi, le gérant, et ses moussaillons ont installé plus de 30 fûts de bière, afin de faire le bonheur des plus assoiffés…
photo (4)
Depuis quatre ans, Dave et Lisa, originaires de Brentwood (Essex, GB) viennent « vider leur grenier et toutes ces choses que l’on accumule à longueur d’année. De quoi rafraîchir les étagères tout en passant un agréable week-end ! »
photo (5)
Au milieu de la rue Esquermoise, François, le patron taquin de Oliviers & Co, nous surprend avec son slogan : « on a coutume de dire, pendant la braderie: ‘si t’as pas la frite mange des moules’. Moi je conseille l’huile d’olive ! C’est l’avenir dans le Nord ». Avec ses grands crus d’huiles d’olive et ses oliviers nains en pot, il pense business tout en papotant politique.
photo 2 (2)
Pour ce qui est de la sécurité, des postes de secours de la protection civile du Nord sont disséminés un peu partout dans la ville. Au total : 120 bénévoles, répartis sur 7 postes de secours. Actifs de samedi 8h du matin jusqu’au dimanche soir, ils accourent équipés de brancards, de sacs remplis de matériel de premiers secours.

Articles liés

  • Aux Antilles, la dimension sociale et politique du carnaval

    Depuis ses origines, le carnaval porte de nombreux messages politiques et sociaux. Jusqu’à ce jour, il reste un espace d’expression, de revendications, mais aussi de partage. Aux Antilles, le scandale du chlordécone ou la crise de l’eau y ont une place à part entière.

    Par Ambre Couvin
    Le 17/02/2024
  • Musulmane & Citoyenne (3/4) : Aché Issakha, ambassadrice des sports outdoor en banlieue

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane.

    Par Ayoub Simour
    Le 16/02/2024
  • Au virage Auteuil, la jeunesse de banlieue parisienne s’est fait une place

    Les supporters du PSG s’apprêtent à vibrer en huitième de finale de Ligue des Champions contre la Real Sociedad. Chez les ultras, réunis en tribune Auteuil, une partie de la jeunesse de banlieue et issue de l’immigration s’est imposée avec ses codes et son histoire. Premier numéro de notre série d’articles sur le supportérisme parisien.

    Par Embarek Foufa
    Le 14/02/2024