Chaque année, le premier dimanche de septembre, la capitale des Flandres accueille plus de 2 millions de personnes à l’occasion de la plus grande braderie d’Europe. Pegah s’est promenée, dès l’ouverture à 14h, dans les allées parmi les chineurs, brocanteurs et badauds, venus trouver la perle rare ou manger une moule-frite.

photo 1 (1)
Chaque année depuis dix ans, cette troupe venue d’Équateur anime le devant de la Gare Lille Flandres. Maldonado, Tuqueres, Sanchez, Andres, les quatre musiciens font le bonheur des passants
photo (1)
Autre lieu, autres visages : cette joyeuse bande vient se poster place des Reignaux depuis deux ans. Boris, Maxime, Rodolphe, Arthur, Mika, Kathalen et Alex sont là « pour le fun pas pour faire de l’argent ».
photo (2)
Au 3 Rue Anatole France, l’équipe du Melting Pot est en pleine effusion. Éric, le patron, s’attend à plus de 400 couverts, répartis sur tout le week-end. Une bonne occasion de faire du chiffre en toute convivialité.
photo (3)
Le Lobby Bar, lieu incontournable de la nuit lilloise. Situé rue Royale, il est ouvert depuis hier soir et assurera jusque demain, non stop. Medhi, le gérant, et ses moussaillons ont installé plus de 30 fûts de bière, afin de faire le bonheur des plus assoiffés…
photo (4)
Depuis quatre ans, Dave et Lisa, originaires de Brentwood (Essex, GB) viennent « vider leur grenier et toutes ces choses que l’on accumule à longueur d’année. De quoi rafraîchir les étagères tout en passant un agréable week-end ! »
photo (5)
Au milieu de la rue Esquermoise, François, le patron taquin de Oliviers & Co, nous surprend avec son slogan : « on a coutume de dire, pendant la braderie: ‘si t’as pas la frite mange des moules’. Moi je conseille l’huile d’olive ! C’est l’avenir dans le Nord ». Avec ses grands crus d’huiles d’olive et ses oliviers nains en pot, il pense business tout en papotant politique.
photo 2 (2)
Pour ce qui est de la sécurité, des postes de secours de la protection civile du Nord sont disséminés un peu partout dans la ville. Au total : 120 bénévoles, répartis sur 7 postes de secours. Actifs de samedi 8h du matin jusqu’au dimanche soir, ils accourent équipés de brancards, de sacs remplis de matériel de premiers secours.

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021