Samedi soir, la Fédération française de natation a organisé une « Nuit de l’eau ». Pour cette première édition, une centaine de piscines sont restées ouvertes de 20 heures à minuit et ont assuré la promotion de sports aquatiques tel que le water polo ou le hockey subaquatique. La star Laure Manaudou était la marraine de la « Nuit » et des nageurs de l’équipe de France barbotaient dans les petits bassins. L’UNICEF, partenaire de l’évènement, en a profité pour mener des campagnes de prévention sur les différents thèmes de l’eau et proposait des produits dérivés pour collecter de l’argent.

C’est quasiment par un pur hasard que je me retrouve dans la piscine du Lagardère Paris Racing. Je ne savais même pas que le groupe Lagardère avait son club de natation ! J’y rencontre Christine Caron, vice-championne olympique du 100 mètres dos en 1964, et ex-recordwoman du monde et d’Europe qui collectionne près de 30 titres de championne de France sur plusieurs nages. Une véritable légende de la natation française qui, aujourd’hui, est la marraine de l’équipe de France.

Cette Nuit de l’eau n’a certes pas accueilli la même foule qu’une journée d’été dans cette piscine parisienne. Mais on se souviendra tout de même de la visite du tennisman Arnaud Di Pasquale, ou de la comédienne Anne Consigny. Sans compter la grosse surprise : la brève visite de Rachida Dati, ministre de la Justice.

A l’instar de la Nuit blanche ou de la Fête de la musique, la Nuit de l’eau tend à se ritualiser, et se répéter un soir par an. C’est peut-être aussi un moyen pour attirer en hiver un public plus estival. Plouf !

  
La nuit de l’eau
envoyé par Bondy_Blog

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022