Une voiture calcinée – la seule que j’aie vu en trois jours de va et viens en bicyclette! – repose Rue Noémie, à deux pas du commissariat de Bondy.
 

Le premier passant ne l’avait pas vue. Le second sait que cela s’est passé de la nuit du dimanche 27 au lundi 28, mais ignore tout le reste. Le troisième me dit que c’est la seule ici, mais qu’elles sont légion à Bondy Nord (ndlr: c’est faux!). La quatrième ne comprend pas pourquoi le commissariat ne l’a pas immédiatement déplacée pour ne pas encourager à la récidive. Le cinquième m’apprend qu’il s’agissait d’une voiture volée un mois auparavant. Le sixième est un adolescent qui accuse directement les « petits casseurs de l’immeuble du bout de la rue ». Les septièmes disent que le propriétaire ne l’a pas évacuée, parce que cela coûte trop cher. Le dernier mot revient à Mohammed qui vient juste de me rendre une petite visite: « C’est sûr, c’est un coup d’assurance ».
 

Cela me rappelle « les cinq causes des émeutes », selon Samir, un jeune de Paris qui a sa famille ici: Les jeunes n’ont rien à perdre. Les jeunes sont révoltés. Les jeunes sont victimes d’injustice. Les jeunes sont solidaires du « meurtre de Clichy ». Les vieux ont foutu le feu à leur vielle Citroën pour toucher l’assurance.

Qu’importe. Il y a autant de versions qu’il y a de passants. Ne jetons plus d’huile sur le feu.

Par Blaise Hofmann

Blaise Hofmann

Articles liés

  • Thérapie de conversion : du discours religieux à la psychanalyse

    Alors que le Parlement se penche depuis ce mois d'octobre sur l'interdiction des thérapies de conversion, Miguel Shema s'est penché sur le documentaire 'Pray Away'. Film documentaire qui fait la lumière sur l'entreprise américaine Exodus, qui pendant des années à promis à des milliers de membres de la communauté LGBTQI+ de changer d'orientation sexuelle. Des pratiques qui passent par l'usage d'une sémantique psychologique et non religieuse. Analyse.

    Par Miguel Shema
    Le 26/10/2021
  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021