Au début de l’année 2007, un magasin Lidl ouvrira ses portes sur la rue Edouard Vaillant qui longe la ligne de chemin de fer (Bondy sud). Il faut savoir que cette rue était dans les années 60/70, une rue industrielle on l’on retrouvait la plupart des entreprises (Simca, la stad, etc…) qui employaient une bonne partie de la population bondynoise.

Aujourd’hui, cette rue est devenue pavillonnaire avec la construction de nombreux lotissements ces 15 dernières années.

Cette ouverture suscite des réactions très mitigées, mais on est en droit de se demander pourquoi ouvrir un Lidl, alors qu’il y en a déjà un sur Bondy Nord et un autre tout près limite Rosny.

 

L’arrivée de ce magasin de 900m² ne fait pas que des heureux chez les Bondynois. Parmi les partisans, Madame S. pense que c’est une bonne chose : «cela me permettra d’envoyer mon fils acheter ce dont j’ai besoin en payant moins cher». Autres supporters de Lidl, le pizzaïolo ou les boulangers : «il y aura plus de monde, il y aura donc plus de clients potentiels»

 

Du coté des opposants : beaucoup de riverains. Selon Claude, marié père de deux enfants : « le magasin va attirer du monde ce qui va poser problème en terme de stationnement, de bruit et peut-être d’embouteillage dans le quartier ». Pour un autre cela va poser des problèmes de tranquillité. Pour les commerçants, le problème est beaucoup plus grave : ils risquent tout simplement de mettre la clef sous la porte.

Lidl est une enseigne de Hard discount. Les prix y sont moins élevés que ceux des enseignes de la grande distribution sans parler du petit commerce. Khaled, propriétaire de l’épicerie située à 500 mètres du Lidl, craint le pire: « Lidl  vend 50% moins cher que moi, et je ne pourrai pas m’aligner sur le prix». Cette inquiétude est partagée par les autres commerçants : «on ne peut rien faire, et on va tous fermer ».

A-t-on pris en compte les commerces de proximité ?

 

Par Chaouki Aroua

Chaouki Aroua

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022