A l’entrée de la rue Gaston Defferre, en plein cœur de Bondy, trône un panneau : Bienvenue à Paris. Non, on n’anticipe pas le Grand Paris, juste une initiative de la mairie pour signifier aux riverains qu’elle n’a rien à voir, selon elle, avec l’état désastreux de la chaussée. La route est parsemée de trous, des nids d’autruche tellement profonds qu’un corps d’homme de 90 kilos a pu se coucher dedans…

La copropriété que traverse la rue Gaston Defferre est gérée par la SEMIDEP (sociétés d’économie mixte de Paris). Pour la mairie de Bondy, c’est à celle-ci d’entretenir la voirie, la municipalité n’a pas les compétences pour agir sur ce bout de terre parisien. La partie adverse rétorque que cette route est empruntée par tous les Bondynois, le commissariat de la ville y a même élu domicile, c’est donc à la ville de s’occuper de ces monumentaux cratères.

Chacun se renvoie la balle depuis des années, au grand malheur des riverains qui ont pris des abonnements chez les garagistes du coin tout en apprenant à zigzaguer entre les trous pour épargner leurs guimbardes. « Cette route c’est l’Afghanistan.  On a l’impression d’éviter des mines », affirme, mi-excédé, mi-amusé, un riverain. Bondy et sa route afghane, un reportage vidéo de Sarah Ichou et Idir Hocini.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xie793_bondy-road_news[/dailymotion]

Sarah Ichou et Idir Hocini

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022