En ce jour de mardi 21 mars, après avoir terminé un entretien long, fastidieux à la mission locale où certaines craintes ont été confirmées, j’entends une voix : « Chaouki ? »

Je me retourne et agréablement surpris, je rencontre une vieille connaissance…mon prof des «années lycée».

Très heureux de cette rencontre je lui lance : « Monsieur, vous n’avez pas changé !».

Il est toujours dans ce lycée réputé difficile de Seine-Saint-Denis où contrairement à ce qu’on pourrait croire, les personnes sont très agréables et ce de l’élève jusqu’au proviseur.

Et moi dans tout cela ? Je lui raconte un peu mon parcours que je connais sur le bout des doigts. J’ai l’agréable surprise d’apprendre qu’il avait eu des nouvelles de moi !

Je lui annonce d’une petite voix que je suis ouvrier nettoyeur dans le métro. En lui annonçant cela, je suis partagé entre un sentiment de dégoût et de fierté car tout jeune diplômé d’un Bac + 4 mérite mieux que le nettoyage mais en même temps comme dit le proverbe : « l’argent n’a pas d’odeur ». Mon ancien prof est surpris et envahi d’un sentiment de colère.

Mais je ne m’en plains pas,  car il y a toujours pire, alors on relativise.

Cela dit, j’ai finalement trouvé un poste très honorifique … blogger avec mon prof.

 
Par Chaouki Aroua

Chaouki Aroua

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022