En ce jour de mardi 21 mars, après avoir terminé un entretien long, fastidieux à la mission locale où certaines craintes ont été confirmées, j’entends une voix : « Chaouki ? »

Je me retourne et agréablement surpris, je rencontre une vieille connaissance…mon prof des «années lycée».

Très heureux de cette rencontre je lui lance : « Monsieur, vous n’avez pas changé !».

Il est toujours dans ce lycée réputé difficile de Seine-Saint-Denis où contrairement à ce qu’on pourrait croire, les personnes sont très agréables et ce de l’élève jusqu’au proviseur.

Et moi dans tout cela ? Je lui raconte un peu mon parcours que je connais sur le bout des doigts. J’ai l’agréable surprise d’apprendre qu’il avait eu des nouvelles de moi !

Je lui annonce d’une petite voix que je suis ouvrier nettoyeur dans le métro. En lui annonçant cela, je suis partagé entre un sentiment de dégoût et de fierté car tout jeune diplômé d’un Bac + 4 mérite mieux que le nettoyage mais en même temps comme dit le proverbe : « l’argent n’a pas d’odeur ». Mon ancien prof est surpris et envahi d’un sentiment de colère.

Mais je ne m’en plains pas,  car il y a toujours pire, alors on relativise.

Cela dit, j’ai finalement trouvé un poste très honorifique … blogger avec mon prof.

 
Par Chaouki Aroua

Chaouki Aroua

Articles liés

  • Décoloniser les musées : « La question est éminemment politique »

    L'association Alter Natives a présenté les conclusions d'un programme d'échange entre musées européens et jeunes étudiants autour des objets spoliés pendant de la colonisation. La restitution des œuvres d’art à l’Afrique notamment reste un sujet brûlant. Il se heurte à de nombreux obstacles législatifs et aux mentalités. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 07/02/2023
  • Le combat des sans-papiers contre la dématérialisation

    Les associations, syndicats et travailleur.euses sans-papiers étaient rassemblés, mercredi dernier, devant la préfecture de Bobigny. Ils dénoncent la fermeture des guichets qui crée des files d’attente virtuelles interminables et rend les démarches de régularisation kafkaïennes. Reportage.

    Par Aissata Soumare
    Le 06/02/2023
  • Pour un accès égalitaire à la PMA, la Pride des banlieues lance une pétition

    En juin aura lieu la troisième édition de la Pride des banlieues. Les organisatrices et les organisateurs lancent une pétition pour revendiquer l'égalité d'accès à la procréation médicalement assistée (PMA). Malgré l’ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes, les inégalités perdurent.

    Par Eva Fontenelle
    Le 03/02/2023