De ses freestyles enregistrés au téléphone, à sa première scène partagée avec Kery James à la Cartonnerie, aux centaines de milliers de vues de ses clips, à 24 ans seulement, Leys continue d’enchaîner les étapes « sans se presser ». Avec son flow musclé, et un caractère bien trempé la jeune femme issue du Pont de Witry à Reims ne cache pas son ambition. Celle de « Quitter la Tess », comme elle le chantait dans un de ses titres, sorti en avril 2020. C’est d’ailleurs là, où tout à commencé, qu’Anissa Rami retrouve Leys.

Influencée par Nicki Minaj et Diam’s, Leys se distingue par un flow aussi offensif que soigné, capable de découper les instrumentales trap comme de délivrer les refrains les plus efficaces. À l’aise avec les codes de l’industrie, Leys s’amuse avec les références et les styles pour imposer sa patte sans complexes.

Si la rappeuse ne cache pas ses rêves de sommets, chez Leys l’ambition est d’abord collective. Depuis plusieurs mois, la jeune artiste accompagne des collégiens et écoliers dans des ateliers d’écriture et d’enregistrement à la Cartonnerie, lieu mythique de la culture rémoise, où elle a d’ailleurs fait sa première scène, en tant que première partie de Kery James.

 

Anissa Rami

Articles liés