Bilell a fait le buzz en interpellant Manuel Valls lors de sa visite à Aulnay-sous-Bois. Vendredi 17 janvier, une réunion publique qu’il avait prévu dans le quartier du Gros saule a été annulée par la mairie. Il dénonce une censure.

Tout le monde se souvient de Billel, pas forcément de son prénom, mais de lui, le jeune homme avait interpellé le ministre de l’Intérieur lors de sa visite, le lundi 6 janvier, dans le quartier des Gros Saules à Aulnay-sous-Bois. Les caméras avait alors filmé l’échange qui commençait par cette phrase : « la prochaine fois ce serait bien de venir aussi avec le ministre de l’Emploi, Michel… Sapin, c’est ça? ». La vidéo a tourné en boucle dans les médias et sur Internet.

Ce conseiller commercial de 29 ans, a décidé de monter son association : l’Association des organisations des banlieues populaires de France. Pour le lancement et faire un débat sur la thématique de l’emploi, il avait prévu une réunion publique à l’antenne jeunesse de son quartier, invitant tous les candidats aux élections municipales de sa ville. Seulement, il apprend, le vendredi, à la dernière minute que sa réunion est annulée « à 16h30 on m’a appelé pour me dire que je n’aurai pas accès à la salle. On ne m’a donné aucun motif ». Une décision qu’il ne comprend pas, « le directeur de la salle m’a dit qu’il y avait un créneau de libre le vendredi de 19h à 21h et les affiches ont été collées depuis lundi ».

Billel décide de maintenir sa réunion et la tient, dehors à l’entrée de l’antenne jeunesse. Malgré le froid, les gens y assistent, une vingtaine de personnes peut être, des jeunes, des mères et pères de famille. Il prend la parole : « Je tiens à souligner que nous sommes ni un parti politique, ni de droite, ni du centre. On est pour Aulnay et on est pour le Gros saule. Je tiens aussi à dénoncer publiquement cette pratique anti-républicaine, anti-démocratique et nous notons que la jeunesse d’Aulnay-sous-Bois, et du Gros saule en l’occurrence, ne font pas parti des priorités du maire sortant [Gérard Segura, maire PS depuis 2008] ».

Contacté, le cabinet du maire affirme que la réunion « ne posait aucun problème » et évoque un problème administratif à savoir que la salle n’a pas été réservée. « Il n’y a aucune interdiction, ce n’est absolument pas volontaire » explique-t-on et d’ajouter « c’est dans une antenne jeunesse qui ferme à 19h » et que les gardiens n’avait pas été prévenus.

Imane Youssfi

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022