Promis, juré, le 2 janvier, Nicolas Sarkozy sera de la partie, en hôte respectueux de ses invités franco-africains. Début décembre, le ministre de l’intérieur avait commis un impair en posant un lapin à 370 membres du CERFA, l’association qui regroupe la minorité noire de l’UMP. Il n’avait pas assisté à un dîner dont il devait être la vedette (Bondy Blog du 5.12.2006).

Retenu par la préparation du premier des trois forums d’investiture du parti, on ne l’avait pas vu de la soirée, organisée, qui plus est, par ses services. Les convives du Centre de réflexion franco-africain n’avaient pas apprécié. « On n’est pas venu pour manger mais pour parler avec Nicolas Sarkozy », avaient-ils protesté.

Cette fois, ce ne sont pas 370 cartons d’invitation qui ont été envoyés, mais 600. Et la réception n’aura pas lieu hors les murs de l’intérieur, mais Place Beauvau. C’est plus pratique. Au lieu de 20h30 comme lors de la réception manquée du 4 décembre, l’heure de rendez-vous a été fixée à 18h15. Pas de dîner au programme, un cocktail suffira. Vu le nombre d’invités, c’est moins cher qu’un repas complet. Les contribuables y gagneront quelques millionièmes de centimes.

Vice-président du CERFA, Lucien Pambou entend faire passer plusieurs idées au candidat Sarkozy : « Nous voulons bien montrer que le CERFA existe comme association au sein de l’UMP, explique-t-il. Nous voulons une politique française de l’Afrique et non plus une politique africaine de la France. Vous saisissez la nuance ? Nous voulons le co-développement. Et nous voulons que l’UMP prenne conscience que la proportion de Noirs dans le parti est moins forte que celle des Maghrébins. »

Antoine Menusier

Antoine Menusier

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021