Promis, juré, le 2 janvier, Nicolas Sarkozy sera de la partie, en hôte respectueux de ses invités franco-africains. Début décembre, le ministre de l’intérieur avait commis un impair en posant un lapin à 370 membres du CERFA, l’association qui regroupe la minorité noire de l’UMP. Il n’avait pas assisté à un dîner dont il devait être la vedette (Bondy Blog du 5.12.2006).

Retenu par la préparation du premier des trois forums d’investiture du parti, on ne l’avait pas vu de la soirée, organisée, qui plus est, par ses services. Les convives du Centre de réflexion franco-africain n’avaient pas apprécié. « On n’est pas venu pour manger mais pour parler avec Nicolas Sarkozy », avaient-ils protesté.

Cette fois, ce ne sont pas 370 cartons d’invitation qui ont été envoyés, mais 600. Et la réception n’aura pas lieu hors les murs de l’intérieur, mais Place Beauvau. C’est plus pratique. Au lieu de 20h30 comme lors de la réception manquée du 4 décembre, l’heure de rendez-vous a été fixée à 18h15. Pas de dîner au programme, un cocktail suffira. Vu le nombre d’invités, c’est moins cher qu’un repas complet. Les contribuables y gagneront quelques millionièmes de centimes.

Vice-président du CERFA, Lucien Pambou entend faire passer plusieurs idées au candidat Sarkozy : « Nous voulons bien montrer que le CERFA existe comme association au sein de l’UMP, explique-t-il. Nous voulons une politique française de l’Afrique et non plus une politique africaine de la France. Vous saisissez la nuance ? Nous voulons le co-développement. Et nous voulons que l’UMP prenne conscience que la proportion de Noirs dans le parti est moins forte que celle des Maghrébins. »

Antoine Menusier

Antoine Menusier

Articles liés

  • À Aubervilliers, la NUPES se rassemble « pour l’histoire »

    La NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale - s'est lancée officiellement à Aubervilliers. Après des jours de négociations médiatisées, les partis de gauche se sont réunis samedi 7 mai en Seine-Saint-Denis pour lancer officiellement la campagne des législatives avec lesquelles ils et elles espèrent transformer l'essai de Mélenchon à la présidentielle. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 08/05/2022
  • Législatives vues des quartiers : l’union et maintenant quoi ?

    Alors que La France Insoumise mène les négociations pour finir l'union de la gauche avec le Parti Socialiste, après les communistes et les écologistes, dans les quartiers le sentiment paraît mitigé. Entre la possibilité de voir la gauche s'imposer aux législatives et la mise à prix des circonscriptions populaires, au grand dam de certains élus de terrain. Décryptage.

    Par Jalalle Essalhi
    Le 05/05/2022
  • Dans le XIXème, on a voté Macron à « contre-cœur »

    Fief Mélenchoniste au premier tour, le XIXème arrondissement a finalement voté à 85,85 % pour Emmanuel Macron au second tour. C’est d’ailleurs à Paris, que le Président réélu réalise ses meilleurs scores. Kamélia Ouaissa est allé à la rencontre des électeurs, souvent coincés entre devoir et amertume. Reportage.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 26/04/2022