Samedi 14 Octobre, je me trouve au Sénat pour assister à la cérémonie de remise des trophées de Talents des Cités. Convié par Proxiprod, l’agence de presse audiovisuelle qui couvre l’événement, c’est par ce biais que j’ai pu entrer au palais du Luxembourg à Paris.

Le Sénat, si je n’avais jamais eu de cours de droit public à la fac, je n’aurais jamais su ce que c’est. C’est donc là où on discute, et où on vote les lois…

C’est vers 11 heures que j’arrive sur place. A l’entrée, ça ne rigole pas : Garde nationale, détecteur de métaux, les sacs sont passés aux rayons X, c’est du sérieux ! A l’intérieur, tapis rouge, un escalier immense, on se croirait dans un château, bref, des lustres qui font mal à la tête, une déco genre d’homme très riche avec des tableaux et des statues un peu partout.

Annonçant à l’arrivée que je viens pour le Bondy Blog, on me dit qu’il y a erreur, j’énonce donc le nom Proxiprod, et là j’hérite alors d’un badge « Presse ». Et oui ! Je suis dans la cour des grands à présent. Lorsque je souhaite entrer dans l’hémicycle du Sénat, l’espèce de grand amphithéâtre qu’on voit à la TV, on me dit : « non, c’est pas possible, le direct a commencé ». Ah bon ! la cérémonie est en direct ? Je n’étais pas au courant. Je montre donc mon badge de presse à la charmante dame et c’est à ce moment que j’ai compris que ce petit badge n’est pas qu’un vulgaire petit badge, car finalement, je rentre ! Je vais me chercher une place, et c’est là que j’entends quelqu’un m’appeler par mon prénom ! Quelle bonne surprise ! Ma consœur blogueuse Nadia !! Tant mieux ! Je me sentais un peu seul dans cet univers.

A ma grande surprise, l’événement est présenté par Pierre Sled, et comme invité, du beau monde : Bernard Laporte, sélectionneur du XV de France, Muriel Hermine, ancienne championne de natation synchronisée, Nicolas Tavernost, le boss de M6, Christian Poncelet, président du Sénat et Jean Louis Borloo, ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement. Mais comme tous les trucs sérieux, je trouve ça assez barbant, je décide donc avec mon téléphone portable d’aller jouer le photographe. Les balcons, le maquillage, le bar (réservé qu’aux sénateurs), l’emplacement pour les photos officielles, je réussis à me balader un peu partout et j’arrive même à me retrouver au troisième rang de l’hémicycle.

La cérémonie terminée, Nadia et moi rejoignons Proxiprod qui interviewe les lauréats, et quelques invités. On écoute, on apprend, je croise Pierre Sled, je l’interpelle pour prendre une photo avec lui. Je n’ai pas encore la science de l’interview alors c’est Nadia qui me rejoint et qui s’en charge. Mais pour 5 minutes seulement car il avait l’air (apparemment) très pressé. Il a été très sympa de nous (avoir) accordé un moment. Je ne lui ai posé qu’une question, mais c’était juste histoire de déconner un peu : « Tout le Sport sur France 3, c’est fini ? » et en plus, il a l’amabilité de me répondre : « Oui, ça fait 5 ans ! ».

13 heures, l’heure de la réception, carton d’invitation exigé ; une réception comme dans la pub chez l ‘Ambassadeur ! Champagne, petits fours, un buffet somptueux, serveurs et serveuses qui viennent vous proposer de déguster pleins de petits trucs délicieux ! Si j’avais fait le Ramadan ce jour là, en voyant tout ça honnêtement, je suis sûr que j’aurais craqué. Bref, c’était le truc classe de chez classe ! Un vrai paradis pour tous les crevards !

Après la réception, je reste un peu pour apercevoir Azouz Begag, ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances, qui interviendra dans une conférence « Formation, emploi et discrimination », et qui sera interviewé par Proxiprod face à deux jeunes de 17 ans qui lui poseront des questions sur lui et sa fonction de ministre, et également pour parler des discriminations à l’emploi.

Chou Sin

A suivre le concours Talents des cités par Nadia Boudaoud

Chou Sin

Articles liés

  • Zemmour à Villepinte : l’insulte aux habitants

    Eric Zemmour a tenu son premier meeting de campagne en Seine-Saint-Denis. Un département qui représente tout ce que déteste le polémiste d’extrême-droite. Nous avons choisi de déplacer le micro et de le tendre aux habitants de Villepinte et des alentours qui sont les cibles quotidiennes de ces injures. Reportage.

    Par Hannah Saab
    Le 05/12/2021
  • Frédérique Matonti : « La pensée réactionnaire est le produit d’une panique morale »

    A l’occasion de la sortie de son livre «comment sommes-nous devenus réacs?», la politiste Frédérique Matonti revient sur la progression de l’idéologie réactionnaire, de sa naissance dans les années 1980, à son triomphe actuel sur les chaînes d’information en continu. Entretien.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 16/11/2021
  • Quand Laïreche raconte Ruffin

    Ces derniers temps, Rachid Laïreche nous offrait un peu moins de ces fameuses "info Rachid" sur Twitter, des petits indiscrets sur le monde politique qui montrent comment le journaliste de Libération raconte la gauche actuelle comme personne. On a compris ce qui se tramait quand on a appris la sortie de "La revanche des bouseux" (les Arènes), un portrait du député François Ruffin.

    Par Latifa Oulkhouir
    Le 29/10/2021