Pas des “fascistes”. Je suis adhérent depuis un an. J’ai toujours été attiré par les idées du FN. Je me suis dit que l’élection présidentielle était le bon moment pour adhérer. J’avais envie d’aller plus loin dans le débat d’idées et je voulais connaître la vision des cadres. J’essaie de m’impliquer pour me faire ma propre opinion et ne pas être influencé par les journaux.

Le mercredi, je participe aux réunions des jeunes avec Marine. J’ai été agréablement surpris. On est bien loins des fantasmes et de la caricature qu’on fait souvent des adhérents FN. Ce ne  sont pas des “fascistes” ou des “skinhead”,  mais des gens tout à fait normaux. J’en parle avec mes proches sans problème. Ils ne sont pas toujours d’accord, mais ils respectent mes opinions. Certains  restent sur l’image qui est véhiculée par les médias, d’autres, qui ont un peu plus étudié la question, se disent “pourquoi pas ?”

Immigration européenne VS. immigration africaine. Je n’aurais pas adhéré sous Jean-Marie Le Pen, bien que je lui ai donné ma voix en 2007. Je suis conservateur, mais je suis tout de même très ouvert sur le monde et sur les choses. C’est d’ailleurs peut-être la différence entre Marine et Jean-Marie Le Pen. Il a un discours uniquement centré sur la France tandis que Marine Le Pen est ouverte sur les autres peuples. Selon moi, ce  qu’elle dit, c’est qu’à partir du moment où on veut être Français, on peut le devenir. Il suffit juste d’adhérer aux valeurs et aux idées françaises.

Je suis issu de l’immigration et  j’ai un regard très particulier sur l’immigration actuelle qui s’intègre moins bien que celle de mes parents. Je suis né en France, mais mes parents sont originaires de Croatie. L’immigration de l’Est, lorsqu’elle est arrivée, n’a  jamais rien revendiqué. Elle a juste essayé de s’intégrer à la vie française. Le but de mes parents,  c’était simplement de devenir Français. Aujourd’hui, on fait beaucoup de concessions à l’immigration. On s’occupe beaucoup de l’immigration africaine et on a tendance à rabaisser l’immigration qui vient de l’Est. Je trouve ça injuste.

Contre la mondialisation. J’habite à Malakoff dans les Hauts-de-Seine. C’est une ville communiste où vivent des gens issus de toutes les origines et c’est tant mieux ! Mais je n’apprécie pas les revendications culturelles, communautaires, religieuses. Je préfère me fondre dans le moule des valeurs française. C’est un pays qui a une grande histoire, une grande culture. Les valeurs françaises, c’est des valeurs de démocratie. Lorsque je pense à la France, je pense à 1789, aux idées de la Révolution, à la volonté du peuple. La France est aussi liée à une certaine grandeur. Enfin, c’est un modèle social et républicain qu’il faut préserver.

Je suis contre la mondialisation en raison de ma double culture : française et balkanique. La richesse du monde c’est le pluralité des peuples. Chacun doit garder sa culture et ses différences. Lorsque je vais en Croatie, ce n’est pas la même culture et c’est tant mieux. La mondialisation c’est le mélange et le brassage des cultures, mais finalement leur uniformisation. En Croatie,  comme partout, il y a de plus en plus de Mac Donalds, au détriment de la culture locale, du charme et de l’authenticité du pays. C’est dommage car le monde est plus riche si chacun apporte ses différences.

Objectif : second tour. Je pense que Marine Le Pen doit avoir ses signatures, même si des gens pensent que ses idées sont nauséabondes. S’ils sont en désaccord, les gens voteront. Mais le débat doit avoir lieu dans les urnes. Je vois Marine Le Pen au second tour plutôt face à François Hollande. Et je pense que lors du débat du second tour, elle pourra montrer une image différente d’elle-même. Quand les caméras ne seront plus braquées sur deux partis, elle pourra enregistrer de nombreux ralliements.

En 2007, j’avais voté pour Nicolas Sarkozy au second tour. Ça a été une grosse déception. Je pense que son bilan a été catastrophique. Pour autant, si jamais Marine Le Pen n’est pas au second tour, ce sera difficile pour moi de voter Hollande. Je trouve qu’il est trop mou, qu’il n’incarne rien. J’aurais pu voter pour Aubry, mais pas pour Hollande. Je la trouve plus charismatique. Surtout, j’ai l’impression qu’elle a plus de convictions et de force de caractère.

Propos recueillis parAlexandre Devecchio
(Photo Convention FN 18-19 février 2012, Lille-Site officiel du FN)

Lire les autres articles de la série « Bleu Foncé Bondy Blog » :

À Lille, Marine Le Pen fait du Mélenchon

Marine Le Pen, un mal nécessaire

Articles liés

  • Au NPA : « on n’est pas idéalistes, on est révolutionnaires »

    Pour son premier meeting de campagne présidentielle, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, avait donné rendez-vous à ses soutiens dans le 20ème arrondissement de Paris, jeudi 21 octobre 2021. Enflammés par des slogans de manifestation, les jeunes militants du parti prônent l'utilité des "petites luttes" du quotidien, plutôt que le vote utile, déjà dans toutes les têtes.

    Par Meline Escrihuela
    Le 22/10/2021
  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021