Un nouveau couac bouleverse la classe politique. Un membre du gouvernement, Delphine Batho dévoile ses états d’âmes. Toutes les vérités ne sont pas bonne à dire, lui rappelle François Hollande avec un limogeage à la clé.

L’écologie sème le chaos. Ce n’est pas le déplacement des couches tectoniques qui engendre la zizanie, mais des paroles fortuites de l’une des benjamines du gouvernement sur RTL qui réveillent les fonds marins. On la définissait comme timide. Mais la carapace de la tortue de mer a cédé. Le sujet évoqué par la téméraire ex-ministre de l’écologie sont des critiques concernant le « mauvais » budget 2014.

La réponse ne s’est pas fait attendre. Delphine Batho a été convoquée par Jean-Marc Ayrault pour des heures de remontrances. Le gouvernement est dans l’ère du temps : transparence oblige, il  a tweeté la convocation : « La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a été convoquée par le Premier ministre à l’Hôtel de Matignon. » C’est un gouvernement 2.0, high-tech, qui jette un Homme à la mer. D’après le quotidien 20 minutes, on lui a demander de revenir sur ses propos, elle a refusé.

Depuis l’affaire Cahuzac et la moralisation de la vie politique, le pouvoir a changé la donne. Aucun faut pas n’est toléré, enfin presque… Arnaud Montebourg dit tout ce qu’il pense mais n’est pas inquiété. Vérité paradoxale. Est-ce un ultime avertissement pour monsieur Made in France ? On a dit non au remaniement, mais le changement à l’air d’être maintenant.

Une dureté inflexible est affichée comme c’était demandé auparavant, mais voilà qu’elle choque. Philippe Martin, le député PS de la première circonscription du Gers hérite du siège éjectable encore tout chaud. Tout est à refaire et à prouver comme les membres de EE-LV l’attendent patiemment au tournant. Le message que le gouvernement a voulu faire passer se résume ainsi : celui qui franchit la ligne ne doit pas être surpris s’il se met à couler.

Lansala Delcielo

Crédit photo : Creative Commons Thesupermat/gallery

Articles liés

  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022
  • « Strike » réussi pour la NUPES en Seine-Saint-Denis, malgré l’abstention

    En Seine-Saint-Denis, c’est un pari gagné pour la NUPES, qui visait sans détours le strike pour ces élections législatives. 12 circonscriptions sur 12 pour l'alliance de la gauche qui regroupe LFI, PS, EELV et PCF, qui détenait déjà sept circonscriptions, sous les couleurs du PCF et LFI. Le mot d’ordre qui semblait utopique pour certains est donc devenu réalité.

    Par Anissa Rami
    Le 20/06/2022
  • Face à la crise du logement, le gouvernement dans le déni

    Le résultat du second tour des législatives provoquera-t-il un remaniement ? En attendant, le ministère du logement est aux abonnés absents, depuis le 20 mai dernier. Une décision qui laisse bon nombre d’acteurs dubitatifs, alors que la crise du logement s’aggrave. Le président de l’association Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud, pointe, amer, les manquements du gouvernement.

    Par Céline Beaury
    Le 17/06/2022