L’atmosphère en elle-même était très chaleureuse, nous nous découvrions les uns les autres, on discutait en petits groupes, de politique bien sur, mais également de tout ce qui nous concerne dans la vie de tous les jours…

Cependant au milieu de cette ambiance sympathique, j’ai été assez surpris de voir que certaines personnes, heureusement peu nombreuses se comportaient comme si les serveurs n’étaient que des machines : pas un « merci » ou « au revoir », c’est à peine si elles daignaient bouger leur bras pour se faire servir… Incorrection ou snobisme ? Pourtant, je n’ai vu que des serveurs aimables, souriants, tout en restant très professionnels. Je trouve que l’on oublie trop souvent tous ces gens qui rendent une réunion beaucoup plus agréable, et sans qui on serait bien embêté pour déjeuner. Et c’est pour ça que je pense qu’ils ont autant, voire plus droit au respect que les convives.

Sinon, la discussion avec le premier ministre était agréable, j’ai même l’impression d’avoir découvert un homme que je ne connaissais que très mal jusqu’alors : trop souvent, à droite comme à gauche, on a tenté de réduire Dominique de Villepin au CPE et accessoirement à l’affaire Clearstream. Mais moi j’ai eu l’impression qu’il était bien plus ouvert qu’on ne le dit. Lorsqu’il discutait avec nous au cours du repas, jamais je n’ai senti la moindre agressivité dans ses paroles, même quand il n’était pas d’accord avec ce qui venait d’être dit.

N’avez-vous jamais remarqué, chez Sarkozy, Royal, Bayrou, Le Pen, ou n’importe quel autre candidat à la présidentielle, un ton un peu revendicatif, voire agressif ? Cela ne se sentait pas chez le premier ministre ; peut-être savait-il déjà qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle. Même s’il y a certains points de sa politique que je désapprouve, Villepin m’a toujours semblé être un homme honnête. Son attitude lors de cette réunion n’a fait que le confirmer. Il savait se montrer très proche des invités. Il a montré qu’il s’intéressait aux banlieues. Serait-ce une manière de se démarquer de Nicolas Sarkozy ?

Aurélien (Lycée Jean Renoir)

Aurélien

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021