Fadela Amara a qualifié de «dégueulasse» l’instrumentalisation de l’immigration. Le président, qui avait traité les jeunes de la dalle d’Argenteuil de «racailles» va-t-il la débarquer ? Il consultera demain son conseiller spécial Henri Guaino, qui vient de traiter BHL de « petit con ». Lorsque nous avions demandé en septembre dernier à Fadela Amara, ce qui pourrait l’amener à démissionner du gouvernement, elle nous avait répondu : « Vous le saurez le jour où je déciderai de partir, parce que j’estimerai alors que les choses sont devenues insupportables pour moi ». Concernant l’utilisation de tests ADN, elle a déclaré à propos de la stigmatisation systématique des immigrés : « Je trouve ça dégueulasse ». L’UMP a décidé de rendre les choses insupportables pour la secrétaire d’Etat.

Toute la journée, Patrick Devedjian a couru les micros et les caméras pour déclarer que Fadela Amara avait par ses propos injurié les députés. Lui qui avait traité de « salope » Anne Marie Comparini, candidate MODEM à la législative, a la mémoire plutôt courte. Sarkozy avait trouvé Fadela Amara « remarquable » lors de la présentation de son plan Anti-glandouille à Strasbourg. Quand elle traite les jeunes des quartiers de glandeurs ou utilise l’insulte pour les stigmatiser avec son mouvement « ni putes ni soumises », elle est extraordinaire et cela lui vaut une nomination au gouvernement. Alors Nicolas Sarkozy va-t-il  trouver que ce « dégueulasse » dépasse les limites de la vulgarité. Va-t-il se séparer de sa secrétaire d’Etat et la renvoyer au monde associatif ? Oh non, putain, pas ça !

Mohamed Hamidi

Mohamed Hamidi

Articles liés

  • Le problème Roussel des élus des quartiers populaires

    Dans l’ancienne banlieue rouge, les élus locaux du PCF sont légion à serrer les dents face aux sorties réactionnaires de leur secrétaire national. L’omniprésence médiatique de Fabien Roussel et son éloignement manifeste des fondamentaux du parti commencent à être ouvertement critiqués. (Un article d'abord publié chez Mediapart, dans le cadre de notre partenariat).

    Par Héléna Berkaoui, Olorin Maquindus
    Le 04/10/2022
  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022