MUNICIPALES 2014. Un « tournoi de foot citoyen » pour inciter les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales. L’initiative portée par l’association « Force des mixités » à Argenteuil a porté ses fruits. Reportage.

Lors des précédentes élections municipales de 2008, l’INSEE relevait un taux d’abstention chez les jeunes âgés de 18 à 34 ans de plus de 50%. Ainsi, les abstentionnistes sont plutôt jeunes, encore scolarisés ou étudiants et urbains.

C’est pour tenter de contrer cette tendance que l’association argenteuillaise « Force des mixités » présidée par Abdellah Boudour a organisé un « tournoi de foot citoyen » aidée par les associations Impulsia et Boubsky présidées par Kevin Lowata et Bernard Messi. En effet, pour participer à ce tournoi, les conditions étaient claires : être Argenteuillais mais surtout être inscrit sur les listes électorales. Il fallait donc présenter « patte blanche » en apportant sa carte d’électeur ou à défaut son récépissé de dépôt prouvant le passage en mairie pour s’inscrire sur les listes électorales. Et pour motiver les jeunes à participer, c’est un week-end à Newcaslte avec des places pour un match de foot qui était en jeu. Abdellah Boudour le reconnait, c’est pour inciter les jeunes que le lot est si conséquent.

C’est parce qu’il a constaté que peu de jeunes avaient une carte d’électeur qu’il a décidé de créer un tel tournoi avec les autres organisateurs. Mais il le précise, « on s’arrête à la démarche citoyenne, il ne s’agit pas de leur dire pour qui voter. Et puis qu’ils aillent voter ou pas, au moins ils ont fait la démarche de s’inscrire, c’est déjà ça ». Au-delà de la transmission d’un message citoyen aux participants, les organisateurs envoient un signal à la mairie et aux candidats à l’élection municipale d’Argenteuil. En effet, comme l’exprime l’un des organisateurs, « il faut leur montrer que l’on est une force. Lorsque la mairie va voir toutes ces inscriptions sur les listes, ca va se savoir et ils vont réaliser que l’on compte aussi ». Voilà le but principal de cette action.

Et ce dessein semble avoir été atteint, à en juger par les personnes présentes ce jour-là. En effet, l’actuel maire socialiste d’Argenteuil, Phillippe Doucet, accompagné de certains membres de son équipe a discuté longuement avec organisateurs et participants, prenant même le temps d’une petite photo. Quelques minutes seulement après son départ, c’était au tour de George Mothron ancien maire UMP et « rival » direct de M. Doucet de faire son entrée, venu aussi discuter avec certains participants.

Cela montre que les jeunes d’Argenteuil comptent et ont réussi à faire entendre leur voix, même si pour Azzeddine, 27 ans, participant à ce tournoi, « les jeunes ne se reconnaissent pas forcément dans les politiques ». La désillusion de ces jeunes est aisément compréhensible lorsque l’on sait que le taux de chômage des jeunes à Argenteuil est d’environ 20%.

Quoi qu’il en soit, c’est dans les urnes que tout se jouera pour les candidats mais ce jour-là, la campagne se jouait sur le terrain.

Latifa Oulkhouir

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022