J’habite à Bondy depuis 9 ans et pour la première fois, j’ai voté aujourd’hui. Très important ! Même s’il est vrai que j’aurais préféré voter pour les présidentielles de 2007. Ce matin, j’ai eu le sentiment d’avoir été entendue au moment où j’ai déposé mon enveloppe dans l’urne. Cette phrase, alors, a retenti : « Mademoiselle Diani, a voté ! »

Mais jusqu’à ce matin encore je me suis posée des questions: après avoir lu les programmes de chacun des candidats à la mairie, pour qui vais-je voter ? Dois-je voter comme mon entourage ? Qui se rapproche le plus de ma vision des choses ? Faut-il élire une liste qui dit me représenter et défendre mes intérêts ? Depuis que j’ai emménagé à Bondy nord, rien à changé, tout s’est aggravé ! Vive le projet ANRU, arrivé quelques mois avant les municipales !

J’étais certaine d’une chose, je n’allais pas accorder mon vote à un parti bien précis, mais je crois que je n’ai pas le droit d’en dire plus aujourd’hui dimanche.

Cependant, je me suis toujours dit que le jour où je voterais, ce serai pour le moins pire. Hélas ! C’est ma façon de concevoir la politique. Reste que jusqu’à ce matin je ne savais toujours pas pour qui voter. Puis, j’ai choisi. J’ai mis mon bulletin dans l’urne. Mon vote a été pris en compte. Le choix des Bondynois, au final, sera-t-il le mien ? Attendons les résultats et nous verrons au second tour…

Aminata Diani

Aminata Diani

Articles liés

  • Le problème Roussel des élus des quartiers populaires

    Dans l’ancienne banlieue rouge, les élus locaux du PCF sont légion à serrer les dents face aux sorties réactionnaires de leur secrétaire national. L’omniprésence médiatique de Fabien Roussel et son éloignement manifeste des fondamentaux du parti commencent à être ouvertement critiqués.

    Par Héléna Berkaoui, Olorin Maquindus
    Le 04/10/2022
  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022