LA MESSE EST DITE. Quatrième épisode de la chronique dominicale de Lansala. Jérôme Cahuzac, ex ministre délégué chargé du budget, est omniprésent dans les médias. Fraude fiscale, démission, aveux, et peut-être un come back à l’assemblée nationale… Lansala nous raconte la descente aux enfers de cet homme politique.

La vie suit son cours, je laisse mon empreinte le temps d’un set !

Aujourd’hui, l’hémicycle est une vaste cour d’école où sont rarement issues de bonnes propositions … On passe son temps à s’invectiver, s’injurier, mais quand s’arrêteront ces vaines singeries ? Bienvenue dans cette cacophonie dont s’indignent les cacatoès ! Après les deux remakes de « la guerre des boutons » en voici un troisième : « La Guerre des boutons quand vient l’âge de la raison. »

L’objet de la discorde n’est cette fois-ci pas lié au tumulte de la cohabitation. Jérôme Cahuzac, l’ancien ministre délégué au Budget est pris la main dans la caisse ! C’est un véritable péplum qui s’engage face à lui ! Le 19 mars, suite aux accusations, il a démissionné.  Il avait pourtant contredit  le 5 décembre 2012 les révélations des Moires, autrement dit Mediapart. J’ai la mélodie de notre incontestable président, alias Johnny Hallyday : «  fais ce que je dis pas ce que je fais ! » Quel visionnaire notre icône nationale ! Il avait  flairé l’entourloupe fiscale depuis 1979.

Ce cher ex-ministre ennemi n°1 de la nation rompt avec la tradition … La toute-puissance des hommes politiques du haut de leur Mont Olympe, le Parlement. Je les vois se délectant de Ferrero Rocher saveur caviar, le corps enduit dans de la très haute couture ! Suis-je le seul à me demander, comment répondre aux attentes des cons citoyens, la tête baignée dans l’opulence ?

Jérôme Cahuzac est un ange déçu, une pervenche déchue. Il est lapidé sur l’agora suite à son aveu datant du 2 avril… Par ses ennemis, ses proches camarades pour avoir dilapidé leur pseudo confiance ! Il vaut mieux une petite saignée qu’un grand bain de sang ! Son nom fait couler beaucoup d’encre. Bientôt il sera un fantôme naviguant sur le Styx, car il est traqué par ses confrères qui  l’assassinent doucement.

Les Frères Lumières ont inventé le 7ème art et apparemment Jérôme Cahuzac le blanchiment d’argent. Mensonge, passion, trahison, sommes-nous dans « Dallas » ou « Amour gloire et beauté » ? Malgré tout, il veut revenir à son poste de député … Est-ce de la folie fantasmagorique ou la simple perte de lucidité ?

Pourquoi autant tergiverser, ça existe depuis des siècles ! Il y a des têtes qui tombent à chaque cycle. Il va juste devoir s’y faire à l’eau et le pain seigle.

C’est une éternelle mascarade qui se trame sans mascara !

Lansala Delcielo

Articles liés

  • En Seine-Saint-Denis, la NUPES « vise le strike »

    Le 17 mai, les 12 candidat·e·s de Seine-Saint-Denis de la NUPES ont déposé collectivement leurs candidatures à la Préfecture de Bobigny. L'occasion d'affirmer la détermination de la gauche unie de gagner dans toutes les circonscriptions du 93. Mais l'élan Mélenchon retrouve-t-il sa légitimité sur le terrain ? Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 19/05/2022
  • À Aubervilliers, la NUPES se rassemble « pour l’histoire »

    La NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale - s'est lancée officiellement à Aubervilliers. Après des jours de négociations médiatisées, les partis de gauche se sont réunis samedi 7 mai en Seine-Saint-Denis pour lancer officiellement la campagne des législatives avec lesquelles ils et elles espèrent transformer l'essai de Mélenchon à la présidentielle. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 08/05/2022
  • Législatives vues des quartiers : l’union et maintenant quoi ?

    Alors que La France Insoumise mène les négociations pour finir l'union de la gauche avec le Parti Socialiste, après les communistes et les écologistes, dans les quartiers le sentiment paraît mitigé. Entre la possibilité de voir la gauche s'imposer aux législatives et la mise à prix des circonscriptions populaires, au grand dam de certains élus de terrain. Décryptage.

    Par Jalalle Essalhi
    Le 05/05/2022