Cette fois ci, c’est au QG du Front National que le Bondy Blog va jeter un coup d’œil. A la sortie de la gare RER de Saint Cloud, on n’est pas à Paris, mais la première impression : « ici c’est un quartier de riches ! ». Grosses maisons, fleurs partout, personne n’est entassé, j’imagine que les gens n’ont pas de problèmes avec leur banquier. La rue du QG est un peu plus bas sur une pente. A l’entrée, juste une affiche du candidat, je me dis qu’on la joue modeste. Je pénètre à l’intérieur et je me dirige vers les trois personnes présentes à l’accueil : 

« Bonjour ! Est-ce que M. Lepen est là s’il vous plaît ? ». « Pardon ? » me dit une hôtesse en faisant les yeux ronds. « Je suppose qu’il n’est pas possible de rencontrer M. Lepen, est-ce qu’un porte-parole pourrait répondre à quelques questions ? « 

Personne n’est disponible pour moi, et à une semaine du premier tour, il est évidemment impossible de rencontrer quelqu’un. Les gens de l’accueil me suggèrent tout simplement d’aller au meeting de dimanche à Paris. Je fais marche arrière, je ressors. Dehors, je me rends compte en fait que le bâtiment est immense, il fait l’angle de la rue. L’adresse Internet du candidat barre la façade. Je remarque également plusieurs caméras sur les murs du QG. En prenant quelques photos je vois un Monsieur entrer à l’intérieur du bâtiment. Je me dis alors que je vais attendre un peu pour voir s’il ressort pour lui demander la raison de sa visite. Au bout de 5 minutes, je vois le bonhomme ressortir, je me dirige vers lui, et je lui demande poliment ce qu’il est venu faire, et celui-ci me répond : « Ah non, je ne suis pas allé au QG, je suis juste passé devant ». Complètement surpris par ce qu’il vient de me dire, je m’excuse et je le laisse partir. Bizarre, pourtant je l’ai vu rentrer, il n’y a aucun doute. C’est comme le jour de l’élection, un bulletin en douce dans l’urne, le soir on atteint 18% des suffrages, et pourtant personne n’avoue avoir voter pour le FN. Moins étonnant, mais plus rigolo, les panneaux électoraux situés juste un peu plus loin du QG : tous les candidats arborent un gros nez rouge de clown, sauf un. Pas de doute, on est bien dans la téci de Jean-Marie.

Chou Sin

Chou Sin

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021