Cette fois ci, c’est au QG du Front National que le Bondy Blog va jeter un coup d’œil. A la sortie de la gare RER de Saint Cloud, on n’est pas à Paris, mais la première impression : « ici c’est un quartier de riches ! ». Grosses maisons, fleurs partout, personne n’est entassé, j’imagine que les gens n’ont pas de problèmes avec leur banquier. La rue du QG est un peu plus bas sur une pente. A l’entrée, juste une affiche du candidat, je me dis qu’on la joue modeste. Je pénètre à l’intérieur et je me dirige vers les trois personnes présentes à l’accueil : 

« Bonjour ! Est-ce que M. Lepen est là s’il vous plaît ? ». « Pardon ? » me dit une hôtesse en faisant les yeux ronds. « Je suppose qu’il n’est pas possible de rencontrer M. Lepen, est-ce qu’un porte-parole pourrait répondre à quelques questions ? « 

Personne n’est disponible pour moi, et à une semaine du premier tour, il est évidemment impossible de rencontrer quelqu’un. Les gens de l’accueil me suggèrent tout simplement d’aller au meeting de dimanche à Paris. Je fais marche arrière, je ressors. Dehors, je me rends compte en fait que le bâtiment est immense, il fait l’angle de la rue. L’adresse Internet du candidat barre la façade. Je remarque également plusieurs caméras sur les murs du QG. En prenant quelques photos je vois un Monsieur entrer à l’intérieur du bâtiment. Je me dis alors que je vais attendre un peu pour voir s’il ressort pour lui demander la raison de sa visite. Au bout de 5 minutes, je vois le bonhomme ressortir, je me dirige vers lui, et je lui demande poliment ce qu’il est venu faire, et celui-ci me répond : « Ah non, je ne suis pas allé au QG, je suis juste passé devant ». Complètement surpris par ce qu’il vient de me dire, je m’excuse et je le laisse partir. Bizarre, pourtant je l’ai vu rentrer, il n’y a aucun doute. C’est comme le jour de l’élection, un bulletin en douce dans l’urne, le soir on atteint 18% des suffrages, et pourtant personne n’avoue avoir voter pour le FN. Moins étonnant, mais plus rigolo, les panneaux électoraux situés juste un peu plus loin du QG : tous les candidats arborent un gros nez rouge de clown, sauf un. Pas de doute, on est bien dans la téci de Jean-Marie.

Chou Sin

Chou Sin

Articles liés

  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022
  • « Strike » réussi pour la NUPES en Seine-Saint-Denis, malgré l’abstention

    En Seine-Saint-Denis, c’est un pari gagné pour la NUPES, qui visait sans détours le strike pour ces élections législatives. 12 circonscriptions sur 12 pour l'alliance de la gauche qui regroupe LFI, PS, EELV et PCF, qui détenait déjà sept circonscriptions, sous les couleurs du PCF et LFI. Le mot d’ordre qui semblait utopique pour certains est donc devenu réalité.

    Par Anissa Rami
    Le 20/06/2022
  • Face à la crise du logement, le gouvernement dans le déni

    Le résultat du second tour des législatives provoquera-t-il un remaniement ? En attendant, le ministère du logement est aux abonnés absents, depuis le 20 mai dernier. Une décision qui laisse bon nombre d’acteurs dubitatifs, alors que la crise du logement s’aggrave. Le président de l’association Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud, pointe, amer, les manquements du gouvernement.

    Par Céline Beaury
    Le 17/06/2022