La crise est omniprésente. Qu’elle soit financière, économique, sociale, politique ou morale, elle a embrassé notre quotidien. Les causes sont multiples et largement analysées par l’ensemble des sachants qui s’épanchent sur nos mass-médias. Face à ce fléau mondial qui touche en première ligne les plus fragiles, quelle stratégie adopter ?

Pour les « sinistrologues » patentés, le repli sur soi est de mise avec pour seul plan un « sauve qui peut » destiné à maintenir les privilèges. Avec un chômage en pleine explosion (335 000 chômeurs officiels en plus depuis six mois) et l’Etat quelque peu dépassé, le chacun pour soi risque de prévaloir. Mais ces comportements sont profondément contraires aux valeurs républicaines de notre pays.

Pour contrer cette crise et ne pas tomber dans une dépression provoquant le chaos, nous devons mobiliser la nation dans son ensemble. C’est en temps de guerre que l’engagement et la solidarité animés par un « état » major exemplaire doivent être de mise : notamment par une véritable relance du pouvoir d’achat des revenus modestes mais aussi un soutien encore plus important des PME, principales génératrices d’emplois (27% des Français ont la volonté de créer leur entreprise).

Or les populations de nos quartiers sont les plus à même à livrer bataille face à la crise. Et pour cause : pour la plupart, le parcours du combattant est un chemin familier. Formations, emplois, logements, entreprenariat sont trop souvent obtenus de haute lutte. Ceci nous oblige depuis toujours à faire preuve de force de caractère, de persévérance mais aussi d’ingéniosité pour simplement vivre dans notre société.

A l’instar des soldats qui pour se préparer au combat s’entraînent sur un parcours semé d’embuches, nous devons prendre conscience de nos forces. Car cette guerre contre la crise est engagée et nous sommes structurellement mieux préparés pour la remporter.

Yacine Djaziri

Yacine Djaziri

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022