La campagne des législatives peine à décoller. La troisième mi-temps de la présidentielle occupe encore les esprits et ne laisse pas de trop de place au débat sur les enjeux de cette élection. Malgré tout, les partis politiques s’organisent et investissent des candidats. On voit fleurir un peu partout des visages tout sourire sur les panneaux électoraux de nos villes. Pour ce deuxième numéro de la « Spéciale » législatives, nous avons inviter Claude Pernès, maire de Rosny-sous-Bois et conseiller régional Ile de France, ainsi que Dogad Dogoui, membre de l’UMP et président du club Africagora, pour parler des questions de diversité en politique et des sujets liés à la vie quotidienne dans les banlieues.

Nordine Nabili

Articles liés

  • À Aubervilliers, la NUPES se rassemble « pour l’histoire »

    La NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale - s'est lancée officiellement à Aubervilliers. Après des jours de négociations médiatisées, les partis de gauche se sont réunis samedi 7 mai en Seine-Saint-Denis pour lancer officiellement la campagne des législatives avec lesquelles ils et elles espèrent transformer l'essai de Mélenchon à la présidentielle. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 08/05/2022
  • Législatives vues des quartiers : l’union et maintenant quoi ?

    Alors que La France Insoumise mène les négociations pour finir l'union de la gauche avec le Parti Socialiste, après les communistes et les écologistes, dans les quartiers le sentiment paraît mitigé. Entre la possibilité de voir la gauche s'imposer aux législatives et la mise à prix des circonscriptions populaires, au grand dam de certains élus de terrain. Décryptage.

    Par Jalalle Essalhi
    Le 05/05/2022
  • Dans le XIXème, on a voté Macron à « contre-cœur »

    Fief Mélenchoniste au premier tour, le XIXème arrondissement a finalement voté à 85,85 % pour Emmanuel Macron au second tour. C’est d’ailleurs à Paris, que le Président réélu réalise ses meilleurs scores. Kamélia Ouaissa est allé à la rencontre des électeurs, souvent coincés entre devoir et amertume. Reportage.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 26/04/2022