Palais Omnisports de Paris Bercy. Nicolas Sarkozy a tenu son dernier grand meeting avant le deuxième tour. Pour l’occasion, c’est plus qu’un meeting, mais un véritable show que l’équipe de Sarkozy a concocté. Un casting dément est venu afficher son soutien au candidat UMP. Parmi les invités : Johnny Hallyday, doc Gynéco, Alain Prost, David Douillet, les frères Bogdanov, Thierry Rolland, Philippe Bouvard, Basile Boli, Bernard Laporte, sans compter les interventions au micro de Véronique Genest, Enrico Macias, Jean-Marie Bigard pour la petite blague, et Gilbert Montagné, puis Faudel pour pousser la petite chansonnette. Le speaker annoncera 20000 personnes assises, 10000 dans les gradins, et 10000 dehors devant l’écran géant. Très fort le Monsieur Sarkozy pour son dernier grand RDV de Paname, engagement, promesses, séquences émotions, les petites phrases qu’il aime bien, attaques en direction de l’adversaire, un discours complet qui a ravi les fans de Sarkozy, mais qui est certainement démagogique du point de vue des oreilles de gauche.

« J’avais rassemblé ma famille politique, il me fallait maintenant rassembler les Français. Il me fallait ouvrir aux autres, à leurs idées, à leurs convictions, à leurs croyances qui n’étaient pas forcément les miennes. Il me fallait aller à leur rencontre, les comprendre et partager leurs joies, leurs peines, leurs angoisses, leurs attentes. Car il est impossible de comprendre quelqu’un quand on n’est pas capable de ressentir ce qu’il éprouve au plus profond de lui. Il me fallait me donner tout entier, il me fallait aimer, aimer sans réserve, abolir toutes les barrières, supprimer toutes les distances et par conséquent à mon tour accepter de devenir plus vulnérable et prendre le risque de souffrir, et bien c’est ce que j’ai fait. Je ne connais pas l’avarice des sentiments lorsqu’il s’agit de la France et des Français. »

L’homme qui a écrit le discours de Nicolas Sarkozy, en tout cas, il ne rigole pas ! Il y en avait pour tout le monde, pour tous les âges, pour toutes les sensibilités. Après le meeting, j’ai réussi à me faufiler dans le salon des invités, auprès des réservoirs de voix, pour tendre mon micro. 

Pour écouter le reportage. audioSarko.mp3

Sin Chou

Chou Sin

Articles liés

  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022
  • « Strike » réussi pour la NUPES en Seine-Saint-Denis, malgré l’abstention

    En Seine-Saint-Denis, c’est un pari gagné pour la NUPES, qui visait sans détours le strike pour ces élections législatives. 12 circonscriptions sur 12 pour l'alliance de la gauche qui regroupe LFI, PS, EELV et PCF, qui détenait déjà sept circonscriptions, sous les couleurs du PCF et LFI. Le mot d’ordre qui semblait utopique pour certains est donc devenu réalité.

    Par Anissa Rami
    Le 20/06/2022
  • Face à la crise du logement, le gouvernement dans le déni

    Le résultat du second tour des législatives provoquera-t-il un remaniement ? En attendant, le ministère du logement est aux abonnés absents, depuis le 20 mai dernier. Une décision qui laisse bon nombre d’acteurs dubitatifs, alors que la crise du logement s’aggrave. Le président de l’association Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud, pointe, amer, les manquements du gouvernement.

    Par Céline Beaury
    Le 17/06/2022