Depuis le début de l’expérience du Bondy Blog, tout va très vite. La couverture par des journalistes suisses de la vie d’un quartier de Bondy a été le premier acte, conclu par la sortie d’un livre en avril 2006 aux éditions du Seuil. Puis, une équipe de Bondy constituée d’une dizaine de jeunes et de quelques encadrants a repris la main et s’est aussitôt mise au travail. Signature d’un partenariat avec Yahoo! France pour couvrir la campagne présidentielle dans les pages actualités, collaboration avec les lycées de ZEP conventionnés sciences-po pour récupérer des textes de toutes les banlieues de France, sans oublier les échanges éditoriaux ponctuels avec différents médias de la presse écrite et de l’audiovisuel. Nous avons pris l’habitude de ne jamais dire non. Lorsque Yahoo! nous a demandé si nous étions intéressés pour produire une soirée électorale le 22 avril en partenariat avec le Nouvel Obs.com, nous avons tout de suite accepté.

Pour beaucoup de monde, suivre une soirée électorale à la télévision, c’est zapping et frustrations. Les mêmes personnes font la tournée des plateaux pour dire les mêmes choses. Certains pour faire semblant d’avoir la victoire modeste, d’autres pour relativiser la défaite, chacun interprète les chiffres à sa manière. Nous avons donc proposé de mettre en place une soirée électorale made in Bondy. Si le Bondy Blog est lu chaque mois par plus de 100 000 visiteurs, c’est qu’il regroupe des textes qui traitent des problèmes de la société française à travers le prisme des quartiers populaires et qu’il est commenté, de manière libre et instantanée, par des dizaines de personnes qui apportent leurs contributions aux débats. Nous avons donc décidé d’imprimer cet esprit pour le dispositif de notre soirée électorale du 22 Avril :

Une émission TV enregistrée à Paris, mise en ligne à partir de 22h sur le site de Yahoo !, nouvelobs.com et sur le Bondy Blog, où nous ferons réagir des acteurs des quartiers populaires que nous avons croisés tout au long de cette campagne, des responsables associatifs, des élus de banlieue, des artistes, des journalistes…

Sur le Blog, nous réagiront en temps réel tout au long de la journée pour raconter ce qui se passe dans nos QG de quartiers, sur le plateau, et nous ferons remonter par le biais de Yahoo ! questions/réponses les commentaires des internautes.

Des décrochages dans trois banlieues de France (Bondy, Villeurbanne et Marseille) où nos envoyés spéciaux suivront les résultats avec des habitants des quartiers. Le but étant de changer des inévitables directs depuis les QG de campagne pour donner la parole à d’autres personnes. Sans compter la présence exclusive de notre président Dilgo et la ballade de Chou qui sillonnera Paris et sa banlieue sur un scooter pour prendre la température dans les rues.

Et puisque vous êtes à nos cotés depuis le début de cette histoire, nous invitons les commentateurs qui souhaitent venir à Paris ce soir-là à nous contacter à l’adresse suivante : bondyblog@yahoo.fr. L’aventure continue.

La rédaction du Bondy Blog

Nordine Nabili

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021