Ça ne se passera pas comme ça, se sont dit Mouloud Aounit à Aubervilliers (93) et Jean-Claude Tchicaya à Bagneux (92). L’un et l’autre ont décidé de se présenter coûte que coûte aux prochaines élections législatives. Chef de file de la liste communiste-Alternative citoyenne aux régionales de 2004 en Seine-Saint-Denis, Mouloud Aounit veut une circonscription « gagnable ».

Le secrétaire général du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) n’a pas voulu de celle que lui proposait la direction du PC: Clichy-Montefermeil-Le Raincy-Livry-Gargan, aux mains, notamment, de l’UMP Eric Raoult. « J’y aurais fait 10% », a-t-il déclaré jeudi 15 mars au Bondy Blog, en marge d’une soirée organisée à la FNAC des Halles, à Paris, par la publication Respect Magazine (photo), qui lançait l’opération Dynamique Diversité, un nouveau rendez-vous à thèmes dédié au public*.

Mouloud Aounit exige la circonscription d’Aubervilliers-La Courneuve-Le Bourget, où il a ses racines et qu’il estime pouvoir emporter. Muguette Jacquin, la députée PC sortante, ne se représente pas. Problème, le maire de La Courneuve, Gilles Poux, un communiste, entend également briguer le mandat. La direction devra trancher. Mais le secrétaire général du MRAP affirme qu’il se portera candidat à cet endroit même si Poux y est investi.

Il y affronterait alors l’UMP Kamel Hamza, qui a reçu l’investiture de sa formation. Mais ce jeune homme, assistant parlementaire du député Eric Raoult, pourrait être contraint de laisser sa place de candidat à l’UDF Fabien Capo-Cannellas, le maire du Bourget, dans l’éventualité d’un accord électoral entre les deux partis après les présidentielles. « Ce qui compte, c’est que la circonscription passe à droite », explique Hamza, qui deviendrait le suppléant de Capo-Canellas. Commentaire acerbe d’un militant UMP de La Courneuve: « Comment voulez-vous qu’Hamza s’insurge? C’est Raoult qui le paie, il en fait donc ce qu’il veut. »

Jean-Claude Tchicaya, l’adjoint au maire de Bagneux chargé de la jeunesse, l’un des fondateurs de l’association Devoirs de mémoire, annonce qu’il briguera, hors parti, le siège de député de la onzième circonscription des Hauts-de-Seine. « Je suis déçu de voir si peu de candidats de la diversité investis par les formations politiques, dit-il. J’en ai parlé avec Christiane Taubira (conseillère de Ségolène Royal). Nous sommes convenus que des citadelles sont à prendre. » Mouloud Aounit est né en Kabylie quand l’Algérie était française. Jean-Claude Tchicaya est un Noir de mère martiniquaise et de père congolais. Ils appartiennent à cet ensemble appelé « diversité » ou « minorités visibles ». A eux deux, ils forment peut-être l’avant-garde d’une rébellion contre les oukases des partis traditionnels. Djamal Yalaoui, ancien adjoint au maire PS de Trappes (78), n’a quant à lui toujours pas digéré le parachutage dans ses pattes de Safia Otokoré, ordonné par la direction socialiste. Une Black pour un Beur: ce tour de passe-passe lui reste sur l’estomac. Dans le dernier numéro de Respect Magazine, il prévient: « Je vais tout simplement enfoncer la porte. »

Bref, certains membres de la diversité ne s’en laissent pas conter. Cette réalité était le thème de la pièce de théâtre « Mon rêve, c’est d’être député », interprétée avec talent par le comédien Rachid Boukrim à l’occasion du lancement de Dynamique Diversité. Ecrit par la sociologue Dounia Bouzar, ce texte fort retourne à la charrue le champ des communautarismes. « Est-ce qu’on peut être de couleur et représenter les Français? Est-ce qu’on peut être homo et représenter les Français? (…) Est-ce qu’on peut-être musulman et défendre la laïcité? Est-ce qu’on peut être juif et défendre la construction de mosquées? » sont quelques-unes des questions posées.

La pièce s’arrête sur ce père qui, de retour de la mine, enfilait chez lui une djellaba pour se délasser après un dur labeur. Mais, au moment de descendre les poubelles, le père revêtait des habits de ville. Son fils, lui, descend les poubelles en djellaba. Car la djellaba, c’est aussi la France.

Antoine Menusier

*Dynamique Diversité est un site web bientôt en ligne: www.dynamique-diversite.fr. Prochain rendez-vous à la FNAC des Halles: le 12 avril. Respect Magazine est consultable sur www.respectmag.fr

Antoine Menusier

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022