L’enquête Diversité et Audiovisuel menée par l’institut CSA à l’initiative de Nora Barsali, consultante et productrice, en partenariat avec l’ACSE (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances), livre des résultats complexes sur l’état de l’opinion des Français quant à la représentation de la diversité par les chaînes généralistes. Interrogés dans un premier temps de façon globale sur leur perception de la diversité dans l’audiovisuel, les Français se sont ensuite prononcés sur différents types d’émissions mettant en scène des « minorités ».

Si les Français considèrent que la lutte contre les discriminations est une question importante voire prioritaire, et que les chaînes généralistes doivent participer à cette lutte, cette enquête révèle qu’une majorité de Français estime que les chaînes généralistes montrent la population française dans sa diversité.

Un échantillon national représentatif de 1013 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas a été interrogé par Internet du 19 février au 2 mars 2009. Cependant, les Français ressentent nettement le retard des chaînes généralistes en termes de représentation de certaines catégories sociales généralement discriminées : les personnes handicapées et les populations vivant dans les quartiers défavorisés.

« Nous voulions savoir jusqu’où les Français sont prêts à aller et où ils mettent le curseur d’une visibilité « acceptable et équilibrée » de la diversité à la télévision », commente Nora Barsali, initiatrice de l’étude.

Les principaux enseignements de l’étude :
– 92% des Français interrogés considèrent que la lutte contre les préjugés et les discriminations est une question prioritaire ou importante (53% tout à fait prioritaire, 39% importante mais pas prioritaire).
– Pour 77% d’entre eux, il est prioritaire ou important que les chaînes généralistes participent à cette lutte (44% tout à fait prioritaire, 43% important mais pas prioritaire).
– Les Français constatent très majoritairement la faible représentation du handicap (77%) et des populations issues de quartiers défavorisés (51%) sur les chaînes de télévision généralistes françaises, et sur l’image jugée peu flatteuse (respectivement 65% et 61%) de ces deux catégories véhiculées aujourd’hui. De même, les jeunes ne sont pas assez présentés de façon positive (55%).
– La représentation de la diversité culturelle, à travers notamment « les personnes issues de l’immigration » fait débat, 43% considérant que sa visibilité est maintenant installée et 18% que cette catégorie est même aujourd’hui « trop » représentée.
– Les moins de 35 ans ont tendance à considérer plus souvent que leurs aînés que chacune des populations citées n’est pas assez présente sur les écrans de télévision (85% des moins de 35 ans pensent que les personnes handicapées ne sont pas assez représentées, contre 74% des plus de 35 ans et 50% des moins de 35 ans considèrent que les immigrés ne sont pas assez représentés, contre 31% des plus de 35 ans.). Les femmes sont également plus nombreuses que les hommes à déplorer le même manque de visibilité de ces catégories à la télévision.
– Soumis à des extraits de programmes, les Français plébiscitent les deux interviews mettant en scène des personnalités « charismatiques », bien identifiées, issues de la diversité : Omar et Fred et Mohammed Dia. Pour 84%, l’interview de ce dernier est le plus efficace pour lutter contre les préjugés et les discriminations. Les programmes présentés incluaient :
– « Les visages de la précarité » animée par Jean-Luc Delarue et diffusée sur France 2. L’extrait présentait un couple de travailleurs précaires logés à l’hôtel, Laurence et Saïd.
– Un extrait de la série « Plus Belle La Vie », épisode 625, diffusé sur France 3. Malik, avocat, est en train de plaider à la cour.
– Une interview de Mohammed Dia réalisée dans le cadre de la série de programmes courts « Les entrepreneurs », diffusée sur M6.
– Une interview d’Omar et Fred réalisée dans le cadre de la série de programmes courts « Ensemble pour la diversité », diffusée sur TF1.

Serge Michel (Business Bondy Blog)

Serge Michel

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021