17 heures 30, il reste trois heures avant la proclamation officielle des résultats. Une jeune blogueuse calme ses nerfs dans la cuisine. Les jeunes du Bondy Blog et les invités arrivent un à un au local de l’avenue Salengro à Bondy. Un twitto tout juste vingtenaire, surinformé, rassure l’angoissée : « Mais non rassure-toi depuis 17 heures, on sait que Hollande a gagné ! ». Une rare UMPiste se lamente : « Bon, j’vais fumer deux paquets de clopes ce soir et m’ouvrir les veines. » ironise-t-elle, « la France passe à gauche, les z’amis ! Les rouges arrivent au pouvoir ! »

18 heures, Nordine Nabili, le directeur du Bondy Blog, les premiers blogueurs et invités s’installent autour du micro de Beur FM qui a placé des studios provisoires pour assurer un direct et des décrochages réguliers jusqu’à 22 heures. Des tables commencent à se garnir de victuailles. Pour l’instant, ça débat sur la participation et la campagne mais aucune estimation des votes n’est divulguée, loi électorale oblige.

18 heures 30, Sylvine Thomassin, la maire de Bondy qui annonce « 72% de participation à 17h » à l’antenne est rejointe par Gilbert Roger, le sénateur de la ville pour mettre leur grain de sel dans le show radio. Il y a de plus en plus de monde autour des interviewés et un joyeux brouhaha s’installe.

Habitants venus en famille, petits minots qui gambadent, journalistes de France 3 Ile-de-France, quelques militants PS venus avec des drapeaux, la soirée électorale du Bondy blog est un succès. Les blogueurs minoritaires parmi la centaine de participants attendent 20 heures avant de s’agglutiner devant l’écran géant apporté pour l’occasion, à dos d’homme et à la sueur de son front par Idir, qui supervise avec Hanane, l’autre responsable d’édition, le live-blogging de la soirée.

19 heures 15, tout le monde trépigne en se gavant de chips : les plus impatients n’en peuvent plus. « Ça me stresse de pas être chez moi ! A la maison, je consulte internet, je zappe mais là, y’a tellement de monde. Ok, on discute mais je peux pas suivre ce qui se passe en temps réel, si y’a une télé qui arrive à choper la gueule de Morano au moment des estimations, si la droite commence à se déchirer dès ce soir… », regrette-t-il un peu.

A 20 heures, fin du suspens. Tout le monde sera ensemble dans la grande salle de réunion du Bondy Blog pour exulter, souffler ou maugréer mais, avant tout, pour partager un moment historique de la vie électorale de notre République.

Sandrine Dionys

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021