Je me suis farci le bistrot Sarko samedi, comme au blog on tient à la parité du temps de parole jusque dans les chopines, direction Noisy-le-Sec pour écouter Madame Guigou, député PS de notre circonscription nous faire le coup du café Ségo. Le principe est le même : soutenir son candidat en s’adressant à la population dans un endroit convivial où l’alcool et le café coulent à flot dans le doux clapotis de la gratuité.

Le curieux ou le chaland de passage s’est fait rare, c’est plutôt un public de sympathisants PS qui a fait le déplacement. Il y a un petit coté officiel dans cette manifestation avec une conférence de presse avant le début des palabres, j’ai commencé à jouer des coudes par réflexes acquis pendant mes déplacements auprès de Miss Royal, ce qui fut inutile la profession journalistique ayant fait preuve ce soir-là d’un savoir vivre exemplaire. Ce qui est facile quand on est que deux sur le coup : une journaliste du Parisien et moi.

70 jours ; 70 femmes. C’est le nombre de personnalité du PS et du beau sexe qui organise un truc pour soutenir leur candidate dans toute la France. « La formule des cafés me paraissait plutôt sympa » nous explique Madame Guigou. Thème de cette soirée : la jeunesse. Des jeunes il y en avait pas mal ce soir, même des très jeunes « je soutiens le PS, un peu » m’annonce une petite collégienne. Les propositions de Ségolène Royal pour la jeunesse ont été un des principaux thèmes de discussion. Des emplois tremplins au prêt à taux zéro pour encourager la création d’entreprises chez les jeunes.

J’aurais aimé vous faire un rapport détaillé de ce qui a été dit mais la voix de Madame Guigou ne portait pas de là ou j’étais, pour la convivialité c’est réussie mais les problèmes de son relevés à Villepinte persistent toujours au PS. En même temps Eric Raoult n’a eut droit qu’a 5 min de mon temps Samedi, l’éthique du Blog est donc sauf. Et puis je n’avais pas le temps de rester jusqu’au bout, j’ai une vie moi bon sang ! Journalisme citoyens c’est aussi faire un article entre les courses à Intermarchés et sa lessive.

Idir Hocini

Idir Hocini

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022