Je me suis farci le bistrot Sarko samedi, comme au blog on tient à la parité du temps de parole jusque dans les chopines, direction Noisy-le-Sec pour écouter Madame Guigou, député PS de notre circonscription nous faire le coup du café Ségo. Le principe est le même : soutenir son candidat en s’adressant à la population dans un endroit convivial où l’alcool et le café coulent à flot dans le doux clapotis de la gratuité.

Le curieux ou le chaland de passage s’est fait rare, c’est plutôt un public de sympathisants PS qui a fait le déplacement. Il y a un petit coté officiel dans cette manifestation avec une conférence de presse avant le début des palabres, j’ai commencé à jouer des coudes par réflexes acquis pendant mes déplacements auprès de Miss Royal, ce qui fut inutile la profession journalistique ayant fait preuve ce soir-là d’un savoir vivre exemplaire. Ce qui est facile quand on est que deux sur le coup : une journaliste du Parisien et moi.

70 jours ; 70 femmes. C’est le nombre de personnalité du PS et du beau sexe qui organise un truc pour soutenir leur candidate dans toute la France. « La formule des cafés me paraissait plutôt sympa » nous explique Madame Guigou. Thème de cette soirée : la jeunesse. Des jeunes il y en avait pas mal ce soir, même des très jeunes « je soutiens le PS, un peu » m’annonce une petite collégienne. Les propositions de Ségolène Royal pour la jeunesse ont été un des principaux thèmes de discussion. Des emplois tremplins au prêt à taux zéro pour encourager la création d’entreprises chez les jeunes.

J’aurais aimé vous faire un rapport détaillé de ce qui a été dit mais la voix de Madame Guigou ne portait pas de là ou j’étais, pour la convivialité c’est réussie mais les problèmes de son relevés à Villepinte persistent toujours au PS. En même temps Eric Raoult n’a eut droit qu’a 5 min de mon temps Samedi, l’éthique du Blog est donc sauf. Et puis je n’avais pas le temps de rester jusqu’au bout, j’ai une vie moi bon sang ! Journalisme citoyens c’est aussi faire un article entre les courses à Intermarchés et sa lessive.

Idir Hocini

Idir Hocini

Articles liés

  • Zemmour à Villepinte : l’insulte aux habitants

    Eric Zemmour a tenu son premier meeting de campagne en Seine-Saint-Denis. Un département qui représente tout ce que déteste le polémiste d’extrême-droite. Nous avons choisi de déplacer le micro et de le tendre aux habitants de Villepinte et des alentours qui sont les cibles quotidiennes de ces injures. Reportage.

    Par Hannah Saab
    Le 05/12/2021
  • Frédérique Matonti : « La pensée réactionnaire est le produit d’une panique morale »

    A l’occasion de la sortie de son livre «comment sommes-nous devenus réacs?», la politiste Frédérique Matonti revient sur la progression de l’idéologie réactionnaire, de sa naissance dans les années 1980, à son triomphe actuel sur les chaînes d’information en continu. Entretien.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 16/11/2021
  • Quand Laïreche raconte Ruffin

    Ces derniers temps, Rachid Laïreche nous offrait un peu moins de ces fameuses "info Rachid" sur Twitter, des petits indiscrets sur le monde politique qui montrent comment le journaliste de Libération raconte la gauche actuelle comme personne. On a compris ce qui se tramait quand on a appris la sortie de "La revanche des bouseux" (les Arènes), un portrait du député François Ruffin.

    Par Latifa Oulkhouir
    Le 29/10/2021