Invitée du Bondy Blog Café, Najat Vallaud-Belkacem s’est exprimée sur la polémique du recrutement de professeurs des écoles par un entretien téléphonique dans le 93. La ministre de l’Education nationale botte en touche. Article+vidéo.

La Seine-Saint-Denis et le manque criant d’instituteurs, d’enseignants, de professeurs. Une routine et une banalité pour les élèves du département depuis des années. Les histoires de ces jeunes qui ont passé des jours, voire des semaines, sans professeur d’anglais, de mathématiques, de philosophie, sont légions. Là, un professeur longuement malade, pas remplacé, ici, un collège qui ne parvient pas à trouver de professeur d’allemand ou de biologie.

Pour pallier ce manque, Pôle Emploi a démarché par téléphone des chômeurs pour recruter 300 instituteurs dans le département. Une initiative inédite. Seul critère : la détention d’un diplôme de Master 1. Aucune exigence en matière de pédagogie et d’enseignement n’est demandée.

Interrogée lors du premier Bondy Blog Café de la saison, la ministre de l’Education nationale ne nie pas le procédé et affirme que tout sera fait pour s’assurer d’une bonne formation des candidats « que l’on fasse appel à Pôle emploi pour identifier des candidatures mais ensuite derrière, on vérifie évidemment les compétences des gens en question, il y aune formation qui accompagne leur exercice». Et de mettre la responsabilité de la situation actuelle sur «la politique désastreuse de la droite en matière d’éducation».

Regardez sa réponse :

httpv://youtu.be/QFA4VTXAybw

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, invitée du Bondy Blog Café. Pour voir l’émission en intégralité, rendez-vous dimanche 5 octobre à 12h sur France Ô et 13h sur LCP.

Nassira El Moaddem

Articles liés

  • « Les musulmanes sont victimes lorsqu’elles sont silencieuses, soldates de l’islam politique lorsqu’elles parlent »

    Alors que le Sénat examine le projet de loi renforçant les principes républicains (contre le 'séparatisme'), les discussions autour d'amendements portés par la droite alimentent la polémique, notamment chez les observateurs internationaux. L'interdiction des femmes qui portent le voile d'accompagner les sorties scolaires cristallise un nouveau virage dans la confusion volontaire entre laïcité et neutralité. Aïcha Bounaga, chercheuse en sciences politique à Sciences Po Bordeaux analyse cette mise au pas violente, notamment pour les musulmanes. Entretien.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 09/04/2021
  • C’est une bonne situation, ça, énarque ?

    Ce jeudi 8 avril, le président de la République devrait annoncer la suppression de l'ENA (École Nationale d'Administration), dans le cadre d'une grande réforme de la haute fonction publique afin d'assurer plus d'inclusivité au sein des sphères décisionnelles encore trop fermées. Pour notre rédactrice Eugénie Costa, cela ne suffira pas à régler le problème bien plus profond de la représentativité et de la diversité des élites. Billet.

    Par Eugénie Costa
    Le 08/04/2021
  • “La lutte contre le séparatisme a pris le dessus sur l’égalité des chances”

    Alors que l'espace médiatique a été occupé ces dernières semaines par la thématique du séparatisme, le gouvernement a aussi annoncé dans le même temps des mesures sociales en faveur des quartiers populaires et de l'égalité des chances. Des mesures passées presque inaperçues, qui cachent mal le tournant vers la droite du gouvernement Macron. Analyse.

    Par Hervé Hinopay
    Le 22/02/2021