Invitée du Bondy Blog Café, Najat Vallaud-Belkacem s’est exprimée sur la polémique du recrutement de professeurs des écoles par un entretien téléphonique dans le 93. La ministre de l’Education nationale botte en touche. Article+vidéo.

La Seine-Saint-Denis et le manque criant d’instituteurs, d’enseignants, de professeurs. Une routine et une banalité pour les élèves du département depuis des années. Les histoires de ces jeunes qui ont passé des jours, voire des semaines, sans professeur d’anglais, de mathématiques, de philosophie, sont légions. Là, un professeur longuement malade, pas remplacé, ici, un collège qui ne parvient pas à trouver de professeur d’allemand ou de biologie.

Pour pallier ce manque, Pôle Emploi a démarché par téléphone des chômeurs pour recruter 300 instituteurs dans le département. Une initiative inédite. Seul critère : la détention d’un diplôme de Master 1. Aucune exigence en matière de pédagogie et d’enseignement n’est demandée.

Interrogée lors du premier Bondy Blog Café de la saison, la ministre de l’Education nationale ne nie pas le procédé et affirme que tout sera fait pour s’assurer d’une bonne formation des candidats « que l’on fasse appel à Pôle emploi pour identifier des candidatures mais ensuite derrière, on vérifie évidemment les compétences des gens en question, il y aune formation qui accompagne leur exercice». Et de mettre la responsabilité de la situation actuelle sur «la politique désastreuse de la droite en matière d’éducation».

Regardez sa réponse :

httpv://youtu.be/QFA4VTXAybw

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, invitée du Bondy Blog Café. Pour voir l’émission en intégralité, rendez-vous dimanche 5 octobre à 12h sur France Ô et 13h sur LCP.

Nassira El Moaddem

Articles liés

  • Primaire populaire : un scrutin hors-sol pour les quartiers ?

    Les votes pour la primaire populaire s'ouvrent aujourd’hui et jusqu’au 30 janvier, dans l’idée d’investir un·e candidat·e unique d'une gauche de plus en plus fracturée. Dans les quartiers populaires, et notamment en Seine-Saint-Denis, militants et habitants ont pour le moment du mal à croire au rassemblement. Témoignages.

    Par Florian Dacheux
    Le 27/01/2022
  • Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison

    Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions des militants et adhérants traduisent le sentiment de trahison. Analyse et témoignages. En partenariat avec Mediapart.

    Par Hervé Hinopay
    Le 24/01/2022
  • Prison : le bilan en trompe l’œil de Macron face à la surpopulation

    Arrivé à la tête d'un pays dont la politique carcérale est décriée depuis des années, Emmanuel Macron a lancé depuis 2017 plusieurs chantiers pour tenter d'endiguer le fléau de la surpopulation en prison. Le président avait prévu de créer des milliers de places de prison. Paradoxalement, sa réforme de la justice risque d’aggraver le taux d’occupation des prisons. Décryptage.