Depuis quelques temps je développe un intérêt particulier au candidat François Bayrou. C’est pourquoi j’ai accepté très volontiers d’aller ce samedi à la maison de la Chimie. Il n’y avait pas que le lieu qui était chic. Les invités aussi. Il y avait des costumes, des cravates, des pulls en cachemire, des pantalons Ralph Lauren, des chaussures bien cirées. Des cheveux soyeux, lisses et bien coiffés. Rien à voir avec le meeting d’Eva Joly au Bataclan. Le public était plus cosmopolite. L’ambiance faisait plus populaire. Pour le coup, le forum du Modem consacré à la solidarité c’était vraiment différent.

En entrant dans le lieu, j’avais l’impression de me retrouver dans une autre France. La France d’en haut. Une France bobo et monocolore. Bon j’exagère un peu mais c’est le sentiment que j’ai eu sur le coup.

Certes, tout ça n’est que du ressenti, à un instant T, je n’ai malheureusement pas fait d’étude sociologique sur les électeurs du Modem. Reste que le manque de jeunes au parti est quant à lui criant. La majorité des militants ont plus de 30 ans. On a l’impression que cette année Francois Bayrou a du mal à séduire les jeunes. Un grand nombre qui l’ont soutenu en 2007 sont partis au Front de gauche, d’autres au Parti socialiste.

Il y a cinq ans c’était différent. Un militant du Modem me l’a très clairement avoué : « Lors de la campagne de 2007 François Bayrou avait une cote de popularité très importante chez les 18-24 ans. Il était le premier. Chez les 25-30 ans il était le deuxième. Aujourd’hui il y a encore des jeunes au MoDem mais il y en a moins qu’avant ».

Le MoDem  traîne cette réputation de parti de  notables. Cela jure avec le discours et les idées de son président qui tendent à rassembler toutes les classes sociales. Parfois j’ai même l’impression que Francois Bayrou est plus à gauche que Francois Hollande concernant le fonctionnement de la société et la manière de garantir l’égalité des chances. Mais sur ce forum, la chose n’était pas très visible.

Manifestement, comme presque tous les autres partis d’ailleurs,  le Modem ne donne pas assez de responsabilités aux jeunes. Le même militant m’explique que c’est regrettable de ne pas pouvoir évoluer dans un parti qu’on aime  alors qu’il y a un tas de jeunes militants qui ont un parcours remarquable. Il poursuit en me disant que chez les Verts par exemple les perspectives d’évolutions sont plus avantageuses.

Mimissa Barberis

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022