Dimanche 9 mars à Bondy, il y a eu près de 50 % d’abstention, mais cela n’a pas empêché le maire Gilbert Roger d’être réélu. Cette désertion relative des électeurs l’a peut-être même aidé un peu. Les abstentionnistes de la semaine dernière : pourquoi, comment ? Un bon sujet, ça. Allons voir ce qu’il en est en ce dimanche de second tour. Les jeux étant faits chez les Bondynois, les langues vont se délier plus facilement, me dis-je.

Je vais de ce pas à la gare de Bondy. La première personne que je rencontre est une dame. Pas de chance si j’ose dire, elle a voté et ne comprend pas « ceux qui ne l’ont pas fait ». Pourquoi ? « Tout va mal, ne serait-ce qu’entre les partis eux-mêmes, regarder l’UMP et le PS, ça décourage les gens. »

La deuxième personne est une demoiselle, Aïta. Elle connaît le Bondy Blog et, elle passe le bonjour à Idir. Cela fait plaisir d’être connu, n’est-ce pas, Idir ? Abstentionniste, Mademoiselle ? Du tout. Aïta est allée voter. Pas cool pour mon article. Son point de vue : « Les médias ont dit que c’était à cause du temps, de la pluie, qu’il y avait eu une forte abstention. » Elle sourit. Je sens chez elle une pointe d’ironie. Elle pense qu’il doit y avoir un mal-être à l’origine de tant d’abstention. L’appel au vote n’a pas été suffisamment fort, contrairement à ce qu’il avait été lors de précédents scrutins, estime-t-elle. Et puis, les municipales, c’est moins attrayant que les présidentielles. Aïta : « Ils n’ont pas confiance dans le pouvoir local, ils ne se rendent pas compte que toutes les décisions qui y sont prises nous concernent. »

Ça y est, un abstentionniste, j’en ai trouvé un ! Mais lui n’a pas voté à cause d’un problème familial, il était en Normandie. Cas de force majeure, donc, Monsieur n’est pas vraiment un abstentionniste. Voici Youssef. Il n’a pas voté car il n’a pas la nationalité française. De toute façon, dit-il, il ne sait pas s’il l’aurait fait. Il se définit comme « apolitique » et se place dans une situation d’ « observateur ». Son point de vue ? « Les gens ont l’impression qu’ont se fout de leur gueule. Ils ont perdu leurs illusions. » Pour Leslie, jeune demoiselle, « les gens savaient avant le premier tour que le scrutin était plié à Bondy. Ils se sont dit, cela ne sert à rien d’aller voter. » Pourtant, chaque voix compte…

Un dernier passant, un homme : « Ah bah oui ! J’ai été voter. Je ne sais pas pourquoi il y a eu autant d’abstention mais je sais que pour être un bon citoyen, il faut voter ! » C’est un beau mot de la fin, merci Monsieur.

Thomas Romain

Thomas Romain

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022