Elles ont entre 71 et 72 ans. Réjane, Simone et Josiane sont ouvrières en confection et filature ou femme de ménage à la retraite. Elles viennent de « Kennedy », un quartier réputé difficile de « Hénin-Liétard ! » comme elles aiment insister (avant que la ville ne fusionne avec la commune de Beaumont-en-Artois en 1971). Elles portent un regard amusé sur l’agitation qui se joue sous leurs yeux, dans leur bonne ville soudainement projetée au cœur d’enjeux politico-médiatiques qui les étonnent.

Ce samedi 2 juin, à une semaine du premier tour des élections législatives, sur la place de la République transformée en lieu de fête pour l’initiative « Goûter l’avenir » proposée par les Maisons de quartier de la commune, Simone et Réjane attendent leur passage sur scène pour une performance slam, résultat d’ateliers d’écriture qu’elles suivent deux fois par semaine à la Maison de quartier sud.

Pour patienter, les trois mamies dégainent bons mots et blagues à la vitesse de « Tatas flingueuses » à l’accent du Pas-de-Calais et qu’on imagine sorties d’un scénario digne de Michel Audiard.  Elles répondent sans langue de bois à toutes les questions. Politisées bien que dégoûtées de la politique, on comprend, au fil de la conversation, qu’elles ont voté Marine Le Pen au premier tour de la Présidentielle et François Hollande au second sans y voir aucune contradiction. Et ces trois Héninoises rigolardes et accueillantes sont loin d’être une exception : elles sont même plutôt représentatives d’une tendance électorale sur la ville. Marine Le Pen est effectivement arrivée en tête du premier tour avec 35,5% des suffrages (12% pour Jean-Luc Mélenchon) puis, François Hollande, élu avec une avance confortable et 58% des voix des habitants de Hénin-Beaumont. Interview.

______________________________________________

  • On ne parle que d’Hénin-Beaumont en ce moment à la télé avec la venue de Jean-Luc Mélenchon. Qu’en pensez-vous ?

Simone : On trouve ça idiot, on’s demande pourquoi…

Réjane : On’s pose la question oui… Qu’est-ce qu’il y a donc à prendre à Hénin ? Où sont les fonds cachés pour qu’ils se « remplissent »… Moi quand ils viennent me serrer la main, je leur demande si leurs femmes leur a cousu une poche à l’intérieur de leur paire…. Et s’il me demande pourquoi, j’leur réponds  « ben pour la remplir tiens puisque vous êtes là ! ». Nous, les Héninois on est de plus en plus pauvres, eux sont de plus en plus riches !

  • Avez-vous un manque de confiance en la politique ?

Réjane : Aucune, aucune ! De toute façon, c’est un coup de pied pour un autre coup de pied.

Simone : Pfffff (Soupir las)

Josiane : Que ce soit la Marine Le Pen, que ce soit BeauNichon (NDLR Jean-Luc Mélenchon) , que ce soit Ferrari (jeune candidat à la législative sous l’étiquette Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont), c’est pareil…

Simone : Allez hop !

Réjane : Non non, c’est plus la politique d’antant !

  • Êtes-vous apolitiques ?

Réjane : On n’est pas apolitiques, on est écœurées!  (Rires)

Simone : On est des bouches trous !

  • Vous n’avez pas voté à la présidentielle ?

Réponses en chœur : Ah si !!!!

Josiane : C’est notre devoir !

Réjane : Y’en a qui sont morts pour le droit de vote, donc on y va ! On n’y croit pas mais on fait semblant.

Simone : Et attention, je n’ai pas voté blanc parce que ceux qui vont voter blanc, ça sert à rien !

  • Donc vous ne croyez pas à la politique, mais vous êtes quand même allées voter lors des dernières élections ?

Simone : Il fallait changer d’air !

Réjane : Il fallait faire voir au premier tour qu’on n’était pas content et au deuxième qu’il fallait changer ! J’me suis même fâchée avec mon fils à cause de ça… Lui il croyait que Monsieur Sarko allait lui garder son emploi alors qu’il n’y en avait déjà plus ! Les politiques, ils sont tous pareils… Comment y s’appelle… Kucheida (NDLR Jean-Pierre Kucheida député sortant de la 12e circonscription du Pas-de-Calais, exclu du PS pour candidature dissidente et mis en cause dans une affaire) qui se sert de la carte de son emploi pour faire des achats, qu’est-ce que vous pensez de ça !?! Y’a de quoi ne plus  avoir confiance en la politique ! Quelqu’un qui en aurait vraiment eu besoin, il lui aurait demandé 10 francs, euh 10 euros, il ne lui aurait peut-être pas donné !

  • A votre avis pourquoi Marine Le Pen, originaire de région parisienne, a choisi Hénin-Beaumont alors qu’elle aurait pu choisir n’importe qu’elle autre ville de France et que…

Josiane : Là, je vous coupe car elle est avec Monsieur Briois, et monsieur Briois est natif de Hénin-Beaumont …

  • Oui mais elle aurait pu choisir une autre ville ?

Réjane : A Hénin, on est réputé pour être des cons-cons ! (rires collectifs) alors elle s’est dit, ceux-là, j’vais les mettre dans la poche…

Josiane : La dernière fois, pour la mairie d’Hénin-Beaumont elle a quand même eu 48% des voix !

Réjane : Oui mais cette fois là, c’était pour dire qu’on n’était pas content…

Josiane : Elle était arrivée en tête !

  • Pourquoi les Héninois ont mis Marine Le Pen en tête au premier tour de la Présidentielle ?

Réjane : Pour montrer qu’ils n’étaient pas contents ! Pas contents de tout ce qui se passe et de tout ce qui s’est passé… Sarko, il a été 10 ans au pouvoir ! C’est pas nous qui votions pour lui, c’est tous les riches…

  • Mais il y avait 10 candidats, et c’est elle qui est arrivée première…


Réjane
: Oui parce qu’on voulait qu’elle donne un bon coup de balai…

  • Concrètement ?

Réjane : D’abord qu’elle remette des douaniers aux frontières : ça ramènerait du fric à la France… Et depuis, qu’il n’y a plus de frontières, tout passe…

  • Et Mélenchon, vous en pensez quoi ?

Réjane : Grande gueule ! Petits bras mais grande gueule…

Simone : On le connaît pas…

Josiane : Moi je l’ai jamais vu sur place !

  • Est-ce que sa venue peut faire de la publicité « positive » pour Hénin-Beaumont ?

Réjane : Mélenchon ? Non ! Quand il sera en place, on verra… Mais il fera comme les autres…

  • A votre avis, qui va être élu député ?

Josiane : Moi !

Réjane : Un socialiste, si on veut que ça change. Il faut pas enlever la majorité à celui qui vient de passer !

  • Ça va être Philippe Kemel alors ?

Réjane : Je sais pas… Ou alors Urbaniak ? Oui peut-être bien…

  • Mais ce serait historique si Hénin-Beaumont passait à droite…

Josiane : Urbaniak, il est quoi ?

  • Modem mais il se présente sans étiquette pour représenter l’UMP…

Josiane : Ouh ben alors il passera pas !

Réjane : J’voterai pas pour lui !

  • Pourquoi ? Vous n’aimez pas l’UMP ?

Réjane : Vous avez vu le nain de jardin qu’on a eu ! « Tout pour moi, rien pour les autres … »

  • Nicolas Sarkozy vous a déçues ?

Réjane : Non car avant qu’il soit élu, on savait déjà ce qu’il allait nous faire ! Et puis on nous avait fait un référendum pour savoir si on voulait de l’Europe, on avait dit non et il a passé dessus ! Comment voulez-vous qu’on l’estime !?! Si on ne veut pas savoir l’opinion des Français, on ne leur demande pas !

Simone : Moi, ce que j’ai pas apprécié c’est qu’il disait « travailler plus pour gagner plus » et après il s’est augmenté son salaire de j’sais pas combien de % !?!

  • En fait, vous avez l’air passionné par la politique ?

Simone : On est obligées parce que la politique, ça nous mène à notre porte-monnaie !

Réjane : Et puis, ça fait au moins deux mois qu’ils nous rabâchent avec la même chose… Vous mettez la télévision sur la première, politique, la deux, politique… sur toutes les chaînes !

Josiane : Moi, j’ai horreur de la politique, de parler politique…

Simone : Maintenant, on a tout regardé…

  • Est-ce que je peux vous prendre en photo toutes les trois ?

Josiane : Ben oui ! Allez, venez dans mes bras mes charrettes !

Réjane : Et dites-leur bien que les Héninois, ils en ont marre qu’on parle de nous… Et dites aussi aux autres qu’ils se taisent !

Propos recueillis par Sandrine Dionys.

Photo : De gauche à droite : Josiane, Réjane et Simone.

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021