Dans L’Obs, Gilles Kepel, chercheur sur l’islam, à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage, a eu des accusations très graves à l’encontre du Bondy Blog. Voici ce qu’il a affirmé. « Au mois de mai dernier, j’ai été invité par le Bondy Blog à participer à un débat. J’ai beaucoup travaillé sur la Seine-Saint-Denis, à Clichy, Montfermeil, et j’avais des contacts avec leurs journalistes. Des jeunes issus de l’immigration qui étaient dans une logique d’insertion sociale, qui voulaient créer un journalisme alternatif et ouvert. A ma stupéfaction, les trois journalistes chargés de m’interviewer m’ont accusé pendant tout l’entretien d’être islamophobe ! C’était juste avant que je sois condamné à mort par Larossi Abballa dans sa vidéo du 13 juin au soir. Mais ils ne parlaient jamais des attentats et uniquement de l’islamophobie : les femmes voilées traînées par terre, la société française islamophobe, etc. J’ai compris depuis lors que le Bondy Blog avait été totalement repris en main par cette frange frériste qui a fait de l' »islamophobie » son principal slogan. Pour les Frères musulmans, dans la mouvance de Tariq Ramadan, comme pour Marwan Muhammad (le directeur exécutif du CCIF), il y a une volonté manifeste de mobiliser cette jeunesse musulmane en occultant le phénomène des attentats, en se refusant à le penser ». Ces nombreuses affirmations, avancées sans aucun début d’argumentation, ni éléments de preuve, sont totalement délirantes et mensongères.

Avant toute chose, nous sommes journalistes et nous accordons une importance cruciale aux faits précis. Le « débat » dont parle Gilles Kepel est en réalité une « interview » qu’il nous a accordée pour l’émission Bondy Blog Café diffusée sur LCP et France Ô le 7 mai 2016. Elle est en ligne ici et visible depuis cette date. Lors de cette émission d’une heure, les quatre journalistes du Bondy Blog l’ont interrogé sur sa participation au Printemps républicain, les racines de la radicalisation, ses divergences avec le chercheur Olivier Roy, l’islamophobie, les attentats, l’invasion de l’Irak et l’origine des émeutes de 2005. Dans son interview à L’Obs, Gilles Kepel affirme que les journalistes du Bondy Blog lors de l’émission « ne parlaient jamais des attentats ». Pourtant, à 22 minutes de la vidéo, ce sont bien deux journalistes du Bondy Blog qui interrogent Gilles Kepel précisément sur ce sujet avec ces deux questions. « Avez-vous été surpris par les attentats de 2015 ? », « Vous les aviez prévus ? ».

D’ailleurs, notre média a traité à de multiples reprises les attentats et il est bien facile de retrouver l’ensemble de notre production journalistique à ce sujet sur le site internet du Bondy Blog. Pour ne citer que quelques exemples, nous avons réalisé une émission télévisée spéciale à la suite des attentats de Charlie et de l’Hyper Cacher, diffusée sur France Ô le 19 janvier 2015 et toujours visible ici ; écrit un éditorial en hommage aux victimes ; réalisé une émission de radio après les attentats de novembre 2015 sur comment parler des attentats dans les établissements scolaires. Ceci sans compter les nombreux articles écrits à ce sujet, tous disponibles en ligne. De plus, depuis janvier, 2015, le Bondy Blog a été sollicité à de nombreuses reprises par plusieurs lycées et collèges pour intervenir et débattre des attentats avec les élèves. Certains journalistes de notre rédaction ont pu ainsi, par exemple, décrypter des vidéos en circulation sur les réseaux avec eux. Le Bondy Blog continue d’ailleurs régulièrement ce travail d’éducation aux médias dans les établissements scolaires pour donner aux élèves les clés de compréhension de la presse et le recul nécessaire quant au contenu sur le web et sur les réseaux sociaux. Affirmer ainsi comme l’a fait Gilles Kepel que nous ne parlons pas des attentats qui seraient, soit-disant, « tabous » pour le Bondy Blog est une hallucination et un mensonge.

Tout comme lorsque Gilles Kepel affirme, dans cette même interview à L’Obs que les journalistes du Bondy Blog lors de cette émission l’ont accusé d’être islamophobe. A aucun moment, de tels propos n’ont été prononcés. Tout comme, enfin, accuser gratuitement le Bondy Blog d’avoir « été totalement repris en main par cette frange frériste », en citant plus loin les Frères musulmans. Cette autre accusation, toujours aussi délirante, pourrait porter à sourire si elle n’était pas grave de conséquences et de discrédit sur l’expérience médiatique du Bondy Blog. Il est inquiétant de constater que le Bondy Blog, média qui existe depuis 2005, subisse de telles attaques qui portent une atteinte à son image. Il est à s’interroger aussi sur les raisons qui ont poussé Gilles Kepel à tenir de tels propos aujourd’hui alors que l’émission en question a été diffusée le 7 mai 2016 et visible depuis lors sur internet.

Depuis sa création en 2005, le Bondy Blog est un média ancré dans le réel, qui interroge la société grâce à ses blogueurs : des étudiants ou jeunes actifs qui aspirent à raconter la France au plus près des gens et de leurs préoccupations. Il le fait dans ses reportages, ses enquêtes, ses entretiens, ses tribunes, ses émissions de télévision et de radio pour lesquelles nous avons reçu des dizaines de personnalités du monde politique, artistique, économique, syndical, sportif… La rédaction du Bondy Blog a toujours été ouverte aux invités extérieurs, aux consoeurs et confrères d’ici et d’ailleurs, qui sont nombreux à venir nous rendre visite. C’est le message que nous ne cessons d’avoir depuis 11 ans maintenant. Le Bondy Blog est par ailleurs le seul média français aujourd’hui à avoir à sa tête trois femmes.

Une de nos missions, en tant que média, est d’interroger, de bousculer, d’interpeller les acteurs de la société et les situations. Nous continuerons à le faire dans la liberté de ton qui a toujours été la nôtre.

Latifa OULKHOUIR, présidente du Bondy Blog et Nassira EL MOADDEM, directrice du Bondy Blog

Articles liés

  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021
  • Dégoutée, la jeunesse communiste lâche-t-elle Fabien Roussel ?

    Une partie des jeunes militant·e·s du PCF, des JC (Jeunes Communistes) et de l’UEC (Union des Etudiant·e·s Communistes) se sentent trahi·e·s par les dernières sorties médiatiques du candidat du parti Fabien Roussel. Des ruptures déjà ancrées sur des enjeux de société semblent aussi se consolider, dans un choc de génération. Témoignages.

    Par Anissa Rami
    Le 15/09/2021